L’Angoisse de Steve

Steve est angoissé, il a peur ! Mais de quoi a-t-il peur ?

Notre curiosité a été piquée par un commentaire déposé récemment sur cet article.

Voici ce que dit le commentaire en question,

Je suis tout à fait d’accord avec vous. Je travaille pour l’une des enseignes d’occasion qui rachète des DVD / Blu-ray etc, etc et nous sommes invités à ne pas reprendre ces « blu-ray défectueux ». Nous nous dirigeons donc vers votre crainte, celle de ne plus voir ces blu-ray en magasin et de les voir se raréfier avec le temps et voir leur côte continuer à grimper sur internet.

celui-ci est une réponse (« votre ») à un post précédent, d’un membre qui dit en substance confier son inquiétude de la possibilité qu’un titre « Y » potentiellement défectueux ne soit systématiquement jamais repris par un des magasins contactés.

 

« Steve »

Vous l’avez compris Steve est un acheteur/vendeur d’une chaîne de magasins d’occasion. Steve souhaite garder son anonymat, ce que nous respectons. Ainsi Steve est un nom d’emprunt et nous ne donnerons pas le nom du magasin pour lequel il travaille et encore moins sa localisation. D’ailleurs nous n’en savons pas plus sur cette personne, qui n’a pas répondu à notre dernière sollicitation qui concernait quelques points à éclaircir pour la rédaction de ce contenu. Cette personne était pourtant partante dès lors que son anonymat était respecté, point sur lequel nous nous sommes bien évidemment engagés…

Il s’agit néanmoins du premier témoignage d’une personne travaillant dans ce type d’enseigne.

 

Refus de reprise de plus en plus fréquents

Suite au commentaire cité en début d’article nous avions contacté Steve qui avait bien voulu nous donner quelques détails sur les conditions de reprise, qui disons-le, sont devenues de plus en plus drastiques dans son magasin.

Il nous précise,

Le refus de certains blu-ray se fait de plus en plus depuis début Avril.

mais temporise, en nous disant qu’il pense que dans les autres succursales cela reste à voir au « cas par cas ».

Chaque succursale doit faire ça à sa manière, mais c’est sans nul doute entrain d’évoluer dans le refus systématique

mais revient sur ce point,

Avant ça, nous avions encore le choix, mais ce n’est plus le cas dans la mienne par exemple

C’est de là qu’est née l’angoisse de Steve « le refus systématique », le retrait de la latitude donnée aux employés dans son enseigne vis à vis de ces titres et la peur de voir un marché (sur Internet) toujours plus grandissant, aux cotes de plus en plus élevées. C’est à partir de ces points là qu’il nous a confié cette vive inquiétude dans son commentaire initial (que nous citons en début d’article).

 

Steve, un employé investi

C’est avec une légère pointe de regret que Steve nous fait part de la façon dont il rachetait certains titres,

Il m’arrivait de faire quelques exceptions il y a quelques semaines, de reprendre les titres si rares, vendeurs, ou juste appréciés du grand public, de les tester à la maison en rentrant et les mettre en rayon le lendemain.

Et il ajoute,

Mais la liste est longue et les reprises fréquentes… Disons que je le fais de moins en moins.

Pas sûr que cela soit le cas de tous les employés travaillant dans ce type d’enseigne…

Nous n’en saurons pas plus sur Steve… Mais nous le remercions néanmoins pour son témoignage.

 

Notre analyse, nos conseils

Le commentaire et les propos de Steve laissent à penser que BRDEF a pu insuffler ce changement au sein de son magasin ; c’est probable… Nous le savons, et ce n’est un secret pour personne, nous comptons dans notre lectorat certains directeurs d’enseignes et de magasins. 

Nous savons ô combien les reprises doivent être rapides et efficaces. De plus les Blu-ray sont présents souvent en grand nombre, par centaines, dans les rayons de ces enseignes: impossible dès lors d’inspecter chaque disque (les vendeurs viennent souvent avec plusieurs piles de titres) même en ayant connaissance des signes « distinctifs » (bronzage, dorure, brûlures, anneau brunâtre etc..)  qui caractérisent bon nombre de disques défectueux.

« Le potentiellement », nous avions discuté de ce point là avec les professionnels, que nous avions ou qui nous avaient sollicités, veut bien dire que tous les exemplaires ne sont pas défectueux, mais à cela il faut ajouter le comportement erratique du Blu-ray en cas de défectuosité, et qui pourrait fonctionner en magasin mais pas chez le client ou inversement (cas le plus favorable pour l’enseigne).  Les reprendre constitue tout de même un certain « risque » (même si les marges restent confortables pour ce type de produit pour qui sait décoder certains éléments), à moins de mettre en place comme le précise le premier commentaire, un système (étiquetage ? séparation des autres titres) permettant d’identifier ces titres, qu’on achèterait à bas prix tout en ayant connaissance de leur potentielle défectuosité.

Il faut savoir également, que pour certains de ces titres existent des pressages alternatifs, qui ont souvent précédés les pressages défectueux…. Voir ces articles (qui devraient servir tant aux professionnels qu’aux clients):

Conseil pour les clients: munissez-vous d’une loupe lors de vos pérégrinations !

Mais attention certains éditeurs seraient réticents à l’échange de titres achetés d’occasion comme le prouve ce message (légèrement scandaleux) posté récemment sur le forum. Cela s’adresse à nos lecteurs coté « client »: ne jamais dire à un éditeur que vous avez acheté d’occasion le titre dont vous demandez l’échange, surtout si cela date de plusieurs mois/années, où en tant normal demander une preuve d’achat encore viable n’est pas possible.

Nous aurions aimé en savoir un peu plus, d’autres témoignages auraient été les bienvenus, n’hésitez donc pas à commenter cet article ou à contacter la rédaction, nous pourrions faire de votre témoignage un nouvel article complémentaire à celui-ci.

(illustration article: Racool_studio, fr.freepik.com)

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *