Studio Canal, 3 titres détectés problématiques

3 titres Studio Canal  problématiques détectés récemment

Effectivement, un membre du staff, Jeronimo, un « top » testeur (le plus gros testeur du forum, vous pouvez d’ailleurs retrouver tous ses tests négatifs dans le topic des testeurs invétérés où il n’y a rien à signaler) a « mis la main » sur 3 titres Studio Canal déclarant des erreurs sous VSO.

 

Rappel

Une « hypothèse » qu’on a vue se développer au gré des années voudrait que Studio Canal soit un éditeur épargné par ce problème de défectuosités. Mais les titres Studio Canal ont-ils été réellement testés ? Testés en profondeur ? Est-ce que la communauté ne s’est-elle pas concentrée uniquement sur les couples « éditeur/presseur » les plus problématiques ? Très certainement…

|Mais il faut tout de même ajouter une chose qui pourrait éventuellement confirmer cette hypothèse,

Jeronimo a testé et consigné scrupuleusement 614 tests de Blu-ray et nous en avons tiré un graphique où apparaissent SONY et MPO:

Statistiques collection Jeronimo

SONY DADC domine largement sur la plage de données !

Ce qui donne en terme de proportion (toujours basée sur les tests de Jeronimo): 65% pour SONY DADC contre 35% pour MPO.

Si on se réfère à ce bel échantillon dont on ne sait s’il est représentatif ou non, ce qui fait qu’on ne peut donc pas en tirer de réelles conclusions, cela pourrait être une probable explication quant au fait que Studio Canal n’apparaisse pas dans notre index et nos statistiques (4.8% pour SONY DADC), du moins pour le moment !

 

Quels sont ces titres problématiques ?

Les titres détectés par Jeronimo en scan VSO Inspector « doublés » (c’est à dire testés sur deux drives différents) sont:

On trouve 2 SONY DADC et MPO. Les deux SONY sont impeccables esthétiquement parlant et le MPO légèrement jaunâtre ; les scans ont pu être menés à leur terme pour les 3 disques, ce qui ne fait pas penser à une défectuosité type « résine » ou ROT pour les SONY DADC.

Pour rappel: Quand un scan est mené à son terme nous sommes capables de quantifier la perte d’information. Dans le cas des 3 titres dont il est question, celle-ci reste minime. entre 700 Kio et 1 Mio. (qui augmentent la durée du scan d’environ 20~30min, tout de même !)

Partant de ce constat, émergent d’autres hypothèses: problème de matrice (stamper) utilisée « hors limite » ? À la fabrication donc ? Rien ne le prouve (il faudrait trouver un exemplaire identique sortant de la même machine, ayant donc le même MOULD et procéder aux mêmes tests).

Le mystère demeure pour l’instant quant à l’origine de ces blocs de secteurs défectueux.

On trouve un autre titre déclaré défectueux (initialement GDC et confirmé par Jeronimo),  pas encore indexé

d’autres, mais signalés uniquement:

 

Pour conclure

Pour ceux qui aiment « poncer de la rondelle », il est donc impératif  de référencer en plus du titre et de l’EAN le MOULD, ce qui permettra d’élargir l’échantillon et d’affiner nos hypothèses sur cet éditeur.

Mais il était important de consacrer un article suite à la détection de ces 3 titres (+1) problématiques qui feront leur entrée et par conséquent celle de Studio Canal dans notre index.

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *