La procédure d’échange GAUMONT

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, la position de Gaumont a évolué en matière d’échange de ses blu-ray défectueux.

 

>J’ai déjà lu l’intégralité de l’article j’accède aux dernières mises à jour.

 

A l’origine du « résinegate » (#resingate), cet éditeur n’avait pas souhaité diffuser de procédure, et nous avait demandé de ne pas faire figurer sur ce site de coordonnées ni pistes en ce sens, préférant que chaque personne touchée agisse par ses propres moyens.
Gaumont s’était certes montré réceptif aux échanges, mais encore fallait-il trouver par quel trou de souris passer pour avoir satisfaction : appel, message sur leur site, mail, Facebook ou Twitter, un parcours du combattant où l’on devait un peu tout essayer pour tomber sur le bon interlocuteur.

Gaumont vient enfin d’officialiser en quelque sorte la situation, en nous informant de la mise en place d’une véritable procédure d’échange.
L’éditeur nous a également adressé une liste commentée de ses blu-ray qui sont indexés sur ce site. Par souci de lisibilité, nous ne la reproduisons pas (ici dans cet article) mais vous donnons les informations qu’elle révèle.


Cette liste est accessible ici: Liste officielle des titres défectueux ou non Gaumont et leur état

 

LES INFORMATIONS A RETENIR

Gaumont ne considère comme défectueux (et échangeables) que les BD pressés initialement par QOL. Pour reprendre leurs termes, « Pas QOL => pas de problème détecté ».

Pourtant, il y a quelques années, nous avions obtenu à titre personnel un échange pour Splice (pressage MPO). Aussi nous avons redemandé à Gaumont si les titres MPO ne pouvaient pas être pris en compte, mais n’avons guère d’espoir (d’autant que la crise sanitaire ne facilite rien). Nous vous tiendrons au courant de leur éventuelle réponse.

Gaumont a fait represser chez MPO ces dernières années quasiment tous les titres « ex-QOL » figurant dans notre index, à 3 exceptions près (indiquées ci-après). Pour ces titres, Gaumont nous indique : « Ancien QOL => réauthoring et repressage réalisés ». Vous recevrez donc en échange un de ces nouveaux pressages.

Attention, il y a ici une « subtilité »  que  nous avons déjà évoquée à plusieurs reprises : ces nouveaux pressages peuvent être sous le même packaging et surtout le même EAN que les anciens ! Pour les plus précautionneux qui voudront vérifier l’échange reçu, ne vous fiez donc pas à la jaquette du BD, mais repérez son code IFPI presseur, qui doit être sous la forme 12xx (MPO) et pas LYxx (QOL). (xx= chiffres ou lettres)

Gaumont nous signale 3 titres de notre index qui sont « référence désactivée » et donc non échangeables : Mary et Max, Un jour sur Terre, Splice (ce dernier étant en plus un MPO) .

 

QUE FAIRE CONCRÈTEMENT ?

  • Repérer vos Gaumont défectueux pressés par QOL.
  • Envoyer le(s) disque(s) (NDLR : disque nu, sans boîtier) à

Gaumont Vidéo
« Échange défectueux »
30 avenue Charles de Gaulle
92 200 Neuilly sur Seine

  • Gaumont demande de bien veiller à préciser sur un courrier la liste du/des titre(s) envoyé(s) ainsi que des coordonnées postales lisibles pour l’envoi du (des) nouveau(x) disque(s).

Nous rajouterons que, tant qu’à faire un courrier, vous pouvez aussi y préciser le problème rencontré (symptômes, matériel de lecture), ce qui donnera d’autant plus de poids à votre demande. Bien qu’à notre avis, Gaumont ne testera pas vos envois et remplacera systématiquement tout QOL.

 

  • Gaumont précise que la crise sanitaire ralentit « énormément » la procédure : équipes en télétravail, accès très limité aux locaux et stocks de blu-ray. Ce qui ne permet malheureusement pas de traiter les demandes d’échange rapidement. Patience donc …
  • Ce process pourra être amené à évoluer, mais dans un premier temps, il fonctionnera ainsi. Profitez-en vite, on ne sait pas de quoi demain sera fait.

 

NOTRE AVIS

Il faut remercier Gaumont d’avoir mis en place cette procédure. Elle n’a certes rien d’extraordinaire, puisqu’elle officialise ce qui existait déjà à titre individuel. Mais la démarche pour le consommateur est clarifiée et simplifiée. Et le gros avantage, c’est que nos vieux QOL seront remplacés par des nouveaux pressages, ce qui n’était pas le cas quand on demandait un échange à QOL. On ne peut guère souhaiter mieux.

Notre regret, c’est bien sûr que ne soient pris en compte que les BD pressés par QOL. Dommage, car nous avons repéré chez Gaumont une douzaine de titres MPO problématiques, et ce presseur lui-même avait reconnu en 2015 avoir été touché par la « vilaine » résine. Mais Gaumont semble accorder une grande confiance à MPO, qui, à notre connaissance, assure dorénavant le pressage de tous les BD de cet éditeur.

Mais voyons le verre à moitié plein … Quand d’autres arrêtent les échanges, Gaumont les perfectionne, rien ne les y obligeait, et cela mérite d’être souligné.

 

Une précision utile, surtout pour ceux qui découvrent aujourd’hui le problème :

Nous savons de longue date que sous un même titre et un même EAN peuvent se cacher des BD de presseurs différents. Ce n‘est pas spécifique à Gaumont. Et malheureusement, il est impossible de savoir à quoi l’on a affaire tant que l’on n’a pas déballé le BD.
Dans le cas d’espèce, et si vous prévoyez un achat, il existe donc sur le marché des titres Gaumont pressés par QOL et les mêmes titres repressés par MPO, sans différenciation extérieure. Les premiers sont potentiellement défectueux, les seconds potentiellement sains ! On peut supposer que chez les grandes enseignes (Amazon, Fnac, etc ..) où la rotation des stocks est importante, on a plus de chances de tomber sur du MPO (avec ce bémol que dans les stocks ou rayonnages du logisticien ou du vendeur, tout a peut-être été mélangé !). On peut également supposer à l’inverse que sur le marché de l’occasion, les anciens pressages QOL sont majoritaires. Soyez prudents, et choisissez bien votre vendeur.


MAJ du 11/02/21:

Mise en place d’une adresse mail dédiée par l’éditeur

Les premiers échanges viennent d’arriver dans les boîtes aux lettres, comme en témoigne ce suivi de cas

Ce suivi concerne  « La nuit de Varennes » extérieurement rien ne permet d’identifier le nouveau pressage de l’ancien. Tout se passe au niveau de la sérigraphie et plus particulièrement au niveau de la taille et la suppression de la mention « Tous Publics ».

Les titres d’échanges sont reçus apparemment en boitier/blister. Merci de nous faire le plus possible de retours précis (sur le forum ou en commentaire) sur vos titres d’échanges (codes IFPI: numéro de matrice et mould) mais aussi photo(s) des sérigraphies.

Partager

Vivaldi21

Je suis un cinéphile, pendant 40 ans j’ai vu en moyenne 150 à 200 films par an en salle, j’ai écrit dans des revues locales, j’ai fait des émissions à la radio ou animé des séances de «ciné club», et je crois bien connaître le cinéma, surtout celui dit «de répertoire»

11 réflexions sur “La procédure d’échange GAUMONT

  • 27 janvier 2021 à 16 h 32 min
    Permalien

    Bonjour ,
    merci pour cet article!
    Vous pensez que l’on peut tenter d’envoyer avec les QOL , les MPO qui sont clairement défectueux?
    MErci

    Répondre
  • 27 janvier 2021 à 17 h 46 min
    Permalien

    Gaumont a choisi de traiter d’abord l’essentiel (= les QOL, défectueux à grande échelle). La situation n’est pas figée, mais la procédure est toute neuve, l’éditeur ne sait pas ce qu’elle va donner (peu de retours ou énormément?) et il affinera au fur et à mesure. Disons que pour l’instant, c’est les QOL, et on verra pour la suite. Cela dit, rien ne vous interdit d’envoyer des MPO avec vos QOL, mais on ne peut prévoir la réponse, c’est peut-être trop tôt. En tout cas, soyez transparent et expliquez bien le pourquoi de votre démarche sur le courrier joint. Car Gaumont se montre ouvert et coopératif, il faut le considérer comme un partenaire et pas un adversaire, et c’est ensemble que nous avancerons (et rappel : la crise sanitaire complique tout).

    Répondre
  • 28 janvier 2021 à 10 h 58 min
    Permalien

    Bonjour, j’avais envoyé un mail à Gaumont il y a deux mois pour le grand bleu et le 5ème élément. J’ai eu une réponse ce jour, je ne l’attendais plus. Pour le 5ème élément, pas de soucis, ils remplacent. Pour le grand bleu, surement pressé par MPO, ils m’indiquent ne pas être au courant de problème particulier et donc ne peuvent procéder à l’échange.

    Répondre
  • 28 janvier 2021 à 14 h 23 min
    Permalien

    Confirmation par la personne qui m’a répondu une nouvelle fois que la procédure est vouée à évoluer en fonction des retours et constat. Rien n’est figé pour l’instant.

    Répondre
  • Ping : Gaumont: le contexte de la nouvelle procédure - BLURAYDEFECTUEUX.COM

  • 2 février 2021 à 22 h 42 min
    Permalien

    Très bonne nouvelle, si tous les éditeurs pouvaient en faire autant…
    J’ai vérifié mes disques QOL, tout fonctionne pour le moment.

    Répondre
  • Ping : Mise en place d'une adresse mail dédiée, par l'éditeur Gaumont - BLURAYDEFECTUEUX.COM

  • 11 février 2021 à 21 h 52 min
    Permalien

    Je reposte car manifestement mon message cet après midi n’est pas passé…
    Donc après avoir expédier chez Gaumont le 27/01 en lettre suivi sans boitier.
    1/ OSS 117 Rio
    2/ MR 73
    3/ Quai des Orfèvres
    4/ Léon
    5/ Jeanne d’Arc
    6 / Le grand restaurant
    7/ Le pacha
    J’ai réceptionné ce jour en amaray sous blister, les nouveaux pressages (les 5 premiers de la liste), le grand resto et le pacha vont également m’être retourné, car pour l’instant pas échangeable.
    Encore un grand merci a Gaumont pour l’efficacité de son SAV, ainsi qu’a BRDEF pour son travail de fourmi et de patience qui nous permet de sauver une partie de notre collection sur les titres impactés.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *