Quand le ROT s’invite chez l’un de nos followers

Le Rot s’est invité chez l’un de nos followers et la situation semble assez catastrophique

Voilà une dizaine de jours que nous avons été alertés par F.C. sur un titre potentiellement défectueux « Titanic« . Naturellement curieux, nous lui avons demandé des précisions sur ce titre, et de là, s’est engagée une longue discussion sur ce phénomène qui semble s’attaquer à sa collection.

Blu-ray, SACD

Plusieurs supports impactés ! On le sait ce phénomène n’est pas nouveau mais chez F.C. il prend toujours la même allure. Prenons l’exemple du Blu-ray, le phénomène commence par l’extérieur à savoir les bords du disque. On dirait que le disque est délavé sur l’extérieur. Voici deux exemples tout à fait parlant

Voici ce que nous disait F.C.:

Bonjour blu-ray Titanic en version 2D issu du coffret 3d commence a mourir avec une tache de rouille.

ou encore:

Bonjour blu-ray  tu ne tueras point me fait le même  coup que le blu-ray  Titanic: bord  du bluray qui se dégrade sur un côté . La double couche  j ai eu le même problème  sur mes  sacd audio avec le revêtement de surface imprimé qui ce décolle

 

Le problème en images:

Il faut bien avouer que cela change de l’allure #Resingate qu’on a l’habitude de voir régulièrement et de la bonne majorité des titres que nous relayons comme étant potentiellement défectueux également. L’Allure #Resingate correspond plutôt à un brunissement prononcé (et progressif avec le temps) de l’anneau central mais aussi un bronzage, une couleur dorée également, plus ou moins uniforme de la surface de lecture. Habituellement ces phénomènes semblent partir du centre. Ce qui n’est pas le cas ici ; on voit bien sur les images que le centre de chacun de ces blu-ray est en parfait état …
Cela dit F.C est aussi en possession de titre signalés régulièrement comme étant défectueux

[…]Les Ch’tis, Sky Crawlers, Iron Man et un jour sur terre (celui d’un copain), mais le mien fonctionne  encore.

Le cas des SACD

Pour les SACD le problème semble légèrement différent (la conception du disque n’est pas la même), la sérigraphie se décolle, elle pèle, elle s’épluche (le phénomène étant déjà bien connu pour le CD audio standard).

 

Bien évidemment la surface de lecture s’en retrouve impactée. Ces images parlent d’elles mêmes.

Comment expliquer cela ?

Des conditions de stockage?

À la vue des divers éléments mais surtout des deux blu-ray (« Titanic » et « Tu ne tueras point « , tous les deux édités chez Metropolitan) nous avons demandé à F.C. sa situation géographique, ses conditions de stockage. F .C. habite en Normandie et nous dit avoir une salle dédiée Home cinéma traitée contre l’humidité, et c’est là aussi que sont stockés ses disques, il émet aussi une autre hypothèse dans son propos:

J’habite en Normandie mais je pense  plus à l’acidité  de la  transpiration  des mains,  ils (ses disques) sont stockés dans une pièce (type) salle home-cinema   au sous sol mais il n’est pas humide car traité pour […]

Il convient de rappeler que la Normandie est une région au climat océanique, et où l’humidité et les précipitations sont quand même relativement présentes. (source)

L’Acidité des mains? Nous avons du mal à donner du crédit à cette hypothèse, on ne manipule pas à longueur de temps ses disques, on ne touche pas ses disques à pleine(s) main(s) etc.. Et si c’était vraiment le cas, cela se verrait sur d’autres objets ( une télécommande qui serait devenue par exemple « brillante », « lisse », sur les surfaces de préhension en peu de temps, par exemple etc..)

Nous ne pensons pas que cela soit la bonne hypothèse.

Le conseil que nous donnerions à F.C. serait de placer dans sa salle Home-cinéma un hygromètre numérique qui lui donnera le pourcentage d’humidité dans l’air de sa pièce (enfin du moins d’en avoir une idée)On parle (d’après plusieurs sources) d’un pourcentage compris entre 40 et 60% en valeur standard.

En considérant ces divers éléments, et le flou qui entoure les deux blu-ray dont il est question dans cet article, et malgré les éléments graphiques qui nous ont été transmis, ils ne peuvent en aucun cas être considérés comme étant indexables et ils resteront à titre de signalement uniquement (sauf si des témoignages publiés sur BRDEF viennent corroborer ces défectuosités).

Que penser des tests industriels?

(Suite page 2)

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

4 réflexions sur “Quand le ROT s’invite chez l’un de nos followers

  • 10 décembre 2020 à 9 h 57 min
    Permalien

    « Mais à quoi servent tous ces tests industriels (étuves, chambres de vieillissement, etc…), poussés au delà de la normalité d’utilisation, si un disque peut devenir défectueux au bout de x temps chez un particulier qui habiterait une région au climat un peu trop humide ? »

    Un test « extrême » est extrême non pas pour tester ces conditions très dures, mais pour accélérer le vieillissement du produit testé. Cela permet de pouvoir simuler « x années de vieillissement en conditions normales » en seulement « quelques semaines en conditions extrêmes »… et donc de ne pas avoir à attendre 3 à 5 ans (dans le cas présent) pour voir le problème survenir (si problème il y a).

    Par ailleurs, une « chambre de vieillissement » peut simplement être une étuve mais pouvant aussi contrôler l’humidité (et pas uniquement la température). Cependant, dans le cas présent, cela pourrait s’accompagner d’une gestion des UVs ou de la corrosion (ce que certains appareils permettent aussi).

    Répondre
  • 17 décembre 2020 à 20 h 02 min
    Permalien

    Bonjour,

    Cela m’est arrivé très récemment d’acheter 2 films en DVD totalement détruits par l’humidité : il y avait des tâches d’humidité sur le dessus des disques et des tâches claires sur la surface lisible des disques

    L’éditeur vidéo sérieux m’a remplacé les disques DVD moisis sans problème

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *