Les magasins d’occasion, on y croit toujours ! Mais …

Les magasins d’occasion, on y croit toujours, car on peut encore faire de bonnes affaires mais on continue à voir des choses encore dérangeantes !

Cet article pourrait être dans sa première partie « l’antithèse » de celui-ci: Les achats d’occasion piqûre de rappel!

Une crise sanitaire qui a laissé son empreinte

Il convient de rappeler que la crise sanitaire qui nous concerne tous et les confinements successifs ont fait que, depuis mars-avril de cette année, le renouvellement, en ne se cantonnant qu’au rayon vidéo de ces magasins, a été quasiment inexistant. Et pour cause, magasins fermés pendant dans de longues semaines, impossibilité de vendre ni d’acheter pour les enseignes ; des commerces considérés comme non essentiels par le gouvernement. Ce qui a eu aussi pour cause si je prend un magasin d’occasion que je fréquente régulièrement, de voir sa superficie divisée par deux !

Pour anecdote, et je ne dirai pas où, un magasin indépendant je tiens à le préciser, est allé à l’encontre (je ne sais pas par quel biais) de la réglementation  pendant ce deuxième confinement, alors que tous les magasins similaires, ayant le même secteur d’activité, étaient tous fermés…

Des prix fracassés pour des nouveautés !

Je continue à « trainer mes guêtres », à flâner dans ces enseignes sans trop y croire. Lorsque, avant hier dans un petit magasin (en terme de superficie) à l’enseigne bien connue,  je vois que la partie « UHD/4K » du rayon vidéo est approvisionnée avec une trentaine de titres 4K.

Il convient de rappeler que j’étais à la recherche en neuf de la saison 3 en Steelbook de Westworld 4k, Amazon étant incapable de me le livrer, en rupture, mais que j’ai finalement pu trouver ce titre (la bagatelle de 58€) dans une grande enseigne culturelle, Cultura: 1 titre pour le magasin, le concurrent direct lui ne l’a jamais eu. J’avais commandé aussi sur Amazon « Mission Impossible » l’intégrale de la série (même constat, Amazon n’a pas expédié ma commande pourtant effectuée 10 jours avant, rupture…) et même schéma, un seul coffret pour dans une grande enseigne culturelle (que j’ai naturellement acheté dans celle-ci) et le concurrent (la FNAC)  rien…  J’ai eu aussi des déboires avec ma commande « Miaimi Vice » (Amazon), tous les boitiers du coffret sont arrivés cassés ; mais l’éditeur (le vendeur) à parfaitement réagit en m’expédiant tous les boitiers neufs avec jaquettes, voir le sujet en question sur le forum Bref, le sort s’acharnait sur moi, c’est d’autant plus frustrant pour quelqu’un qui a fortement diminué ses achats de disques !

Un juste retournement de situation…

Que vois-je dans le rayon? la saison 3 de Westworld 4K Steelbook dans un état irréprochable, 1 jour après sa sortie… Et alors là où ça devient intéressant, c’est le prix: 9.99€…

Aucune mention indiquant par exemple l’absence des blu-ray 4K rien…  Je continue ma prospection et je mets la main là-dessus, encore des titres récents:

Là encore tous irréprochables, tous complets ! J’ai aussi acheté quelques Marvel pour compléter ceux que j’ai déjà car ils en avaient quelques uns à des prix similaires. Le pire du pire, c’est qu’on voit trôner au milieu de ces nouveaux titres des « vieux trucs » qui sont là depuis des lustres à des 15, 20€…
Il m’est impossible de déterminer le prix d’achat du magasin pour ces nouveautés, l’information n’apparait pas et seul le prix de vente codé apparait (L*LL), on peut imaginer aisément un prix d’achat de 2 ou 3€ Je n’arrive pas comprendre la logique « vendeur », acheter un coffret 58€ le jour d’avant et le vendre le jour d’après 3€ …

>Pour rappel: comment décoder les prix d’achat?

Bref, ça fait le bonheur de certains acheteurs, dont je fais partie, il ne faut pas se le cacher. Ce magasin est peut-être dans la logique de vouloir faire revenir les clients avec des prix d’appels ? Contrairement à la vidéo présente dans cet article, publié entre les deux confinements, ou alors erreur de prix par un newbie engagé aux achats (mais dans ce cas là le vendeur n’aurait pas du vendre) ? N’hésitez pas donner vos avis en commentaire.

 

Des choses dérangeantes demeurent encore

(suite page 2)

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *