QOL, hypothèses sur un problème industriel

(suite) Mise en opposition BD et HD-DVD

« Heavy Investments (line of replication exclusively reserved for the  BD no possible amortization with DVD »: de lourds investissement dans une ligne de production dédiée au Blu-ray et donc pas possible à amortir avec le support DVD

QOL poursuit  en nous disant que SONY possède sa propre filiale SONY DADC, est-ce un risque ou un avantage?

et pour terminer « An elitist price for consumer »: un prix élevé (élitiste) pour le consommateur

thumb downQue du négatif

  • Le HD-DVD: un support plus simple très proche du DVD

« An amortiztion of HD replication lines thanks to DVD replication »: un amortissement des lignes de production HD-DVD rendu possible grâce à la réplication de DVD

Un prix décidément plus abordable pour le consommateur

Les promoteurs du HD-DVD sont capables de créer une véritable famille qui prendra « soin » des acteurs locaux.

Toshiba (le promoteur du HD-DVD) n’a pas de filiale (à mettre en opposition à SONY/SONY DADC) définitivement un avantage!

Une garantie de réactivité et de support en cas de succès!

Que du positif

QOL poursuit sur un ton humoristique en nous demandant de choisir entre des acteurs connus: Georges Clooney en BD ou Brad Pitt en HD-DVD, et Cameron Diaz en BD et Angelina Jolie en HD-DVD (ces diapositives ne sont pas affichées car sans valeur intrinsèque, d’analyse).    « Lequel choisir? » , « aucun! » « Pas de gagnant les deux sont sexy et c’est bien là le problème » et QOL donne un avis à partir de ce point, qu’il y a un gros manque de visibilité à long terme, la guerre des formats, la VOD, le peer to peer, beaucoup de facteurs d’incertitude!

  • « Video publishers who don’t dare to order for lack of certainty »: les éditeurs qui n’osent pas s’investir faute de certitudes
  • « The impossibility to amortize BD disc equipments with DVDs only leaves us with the HD DVD option »(on en revient encore au même point) l’impossibilité d’amortissement des équipements de production Blu-ray nous laisse uniquement avec l’option HD-DVD

Poursuivant toujours dans l’aspect négatif avant d’annoncer la création d’une entité répondant aux différents besoins

QOL TECH

Une entité qui va dupliquer (du pré-mastering  jusqu’aux tests) des HD-DVD…

Un investissement à hauteur de 6M d’€, plusieurs alternatives dans le processus de création, une capacité de production de 60000 HD-DVD /jour avec un processus de création 100% européen, concernant la création 3 jours de tests depuis un disque dur, +5 jours pour la duplication, packaging, et livraison. On voit aussi dans la dernière diapositive les titres HD-DVD produits par le fabricant, le plus connu étant certainement « Les chevaliers du ciel » (HD-DVD)

Prometteur….

 

Vous connaissez la suite…

Le blu-ray a gagné peu de temps après…

 

Pour conclure

Face à de tels éléments, on est en droit de penser, du moins c’est mon analyse (toute personnelle), que QOL avait donc tout misé sur le HD-DVD.  Face à la « victoire » du support concurrent, le blu-ray, il a dû investir rapidement dans de nouvelles lignes de réplication blu-ray (sans compter le matériel nécessaire en amont pour créer, tester le contenu à presser). Cette adaptation rapide certainement doublée de pertes financières, ce changement de cap sont certainement à la base de certains problèmes qu’on peut rencontrer sur les disques dudit laboratoire. Cependant certains avaient remarqué que les blu-ray « Pure audio » (dont le PDG de QOL faisait la promotion car il en aurait été l’inventeur) étaient particulièrement beaux esthétiquement! Pourquoi une telle différence?

Bonus

Fonctionnement d’une machine Singulus (similaire à celle de QOL), fabrication d’un disque Blu-ray

La ligne de production BLULINE II produit 20 000 disques Blu-ray  50 Go max par jour sur seulement 17 m² de surface au sol. Entièrement automatisée avec des composants Mitsubishi Electric, par ex. 45 axes composés de 45 moteurs et servocommandes, SSCNET, API et variateur.

Crédit photo image d’illustration: SINGULUS

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

2 réflexions sur “QOL, hypothèses sur un problème industriel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *