Le live des « Gardiens du cinéma » du 26 septembre 2020

Les Gardiens du Cinéma ont organisé un nouveau live Youtube samedi 26 septembre au soir, dont une partie était encore consacrée au problème des blu-ray défectueux. Les informations données dans le live nous sont apparues pertinentes et de qualité, rehaussées par le peps et la culture sans faille de l’invité PP Garcia !

Comme d’habitude, c’est pour nous l’occasion d’apporter quelque précisions à tous ceux qui l’ont suivi, sur quelques points qui nous semblent importants, évoqués soit dans la vidéo soit dans les commentaires.

Le pourcentage de BD touchés dans une collection:

Il est impossible de donner un réponse uniforme, car tout dépend de la façon dont on a constitué sa collection (BD « anciens » plus soumis au problème ou BD plus récents, part des BD étrangers, etc …).
Sylvain, l’animateur du live, a vérifié ses propres titres, et en décompte 35 défectueux sur 1800, ce qui nous semble « honnête » (le mot est malheureux, certes!) et dans la moyenne basse. Disons qu’il n’est pas étonnant en moyenne de trouver de 2 à 4 % de BD défectueux dans une collection.

Mais encore faut-il vérifier correctement ! Les commentaires Youtube laissent penser que les personnes vérifient seulement les titres qui figurent dans notre index, comme si celui-ci était définitif. Or il faut vérifier tous ses titres, car il y a évidemment des titres dormants qui n’ont pas encore été signalés. Si notre index évolue régulièrement (environ 60 nouvelles découvertes chaque année), c’est bien parce que le gens ont trouvé de nouveaux titres que nous ne connaissions pas avant. Logique.
En outre, nous notons que trop souvent, l’on ne vérifie qu’une fois sa collection, et que l’on se croit définitivement à l’abri si on ne trouve pas ou peu de défectuosités. Or, nous rappelons qu’un BD qui fonctionne au jour J peut mourir le lendemain, et que dans l’idéal, il faudrait vérifier régulièrement sa BDthèque au moins chaque année.

La question du matériel de lecture :

Les matériels (platines ou drives) sont plus ou moins sensibles aux défectuosités. Selon l’usure du matériel de lecture, sa sensibilité, sa capacité à prédire et corriger les erreurs, un titre qui ne passe plus sur un matériel pourra encore passer sur un autre (mais pour combien de temps?). L’équation étant individuelle et complexe, il n’est pas possible de distinguer des « bonnes » ou « mauvaises » platines (ou drives). Nous constatons toutefois que le matériel UHD/4K semble nettement plus tolérant et continue à lire des disques devenus illisibles par des platines classiques. Il ne nous paraît évidemment pas acceptable de devoir investir dans un matériel 4K pour pouvoir mieux lire des BD simples (par analogie, ce serait un peu comme devoir acheter un 4×4 pour aller chercher le pain).

Le stockage :

il a été abordé, notamment avec PP Garcia, la question du stockage, en suggérant que celui-ci (le stockage, pas PP!) pouvait avoir une influence sur la durée de vie des disques. C’est sans doute globalement vrai. Mais pour la question qui nous concerne, nous considérons que le stockage ne peut pas être un facteur de défectuosités, puisque QOL et les éditeurs ont souvent échangé des BD défectueux par d’autres BD défectueux ! Ce qui signifie que les BD se dégradent même dans les stocks des professionnels, qui par nature présentent pourtant les meilleures conditions de conservation.

Les EAN (= les « codes barres »):

La vidéo précise qu’il peut y avoir nouveau pressage avec même EAN. C’est exact.

Nous ajoutons que l’inverse est aussi vrai : un ancien pressage peut se retrouver dans une nouvelle édition, et avec un nouvel EAN. Les nouvelles éditions servent souvent à écouler les anciens stocks, hélas. Trop de personnes croient qu’une nouvelle édition (chez un même éditeur) va de pair avec un nouveau pressage. C’est inexact. Ce pourquoi, quand vous possédez un titre de la liste, il faut le vérifier, quelle que soit son année d’édition (par convention, notre index indique l’année de première édition).

Les BD 4K :

Il a été posé la question de l’éventuelle défectuosité des 4K. A cet effet, nous rappelons que nous tenons à jour une liste des 4K problématiques, ici

Par souci d’honnêteté, nous ne considérons pas (encore?) ces 4K comme défectueux, car il ne s’agit pas de dégradation, mais avant tout de problèmes de compatibilité de certains titres avec certains matériels. Ces problème sont reconnus par certains éditeurs, qui ont procédé à des échanges. Pour l’instant donc, pas d’inquiétude excessive.

A propos de liste :

Il ne nous semble pas inutile de vous rappeler que, outre notre index « officiel » qui recense les titres signalés au moins deux fois, nous tenons aussi une liste, trop peu connue, des titres signalés une seule fois, ici.

Ces titres sont en quelque sorte dans une « salle d’attente ». En général, 20-25 % d’entre eux rejoignent à terme l’index officiel, lorsqu’une autre personne au moins a constaté que le BD signalé ne fonctionne pas non plus chez lui. Nous vous conseillons donc vivement de surveiller aussi ces signalements.

Eh oui, collectionner les BD, c’est à présent plus qu’une innocente passion, ça devient un vrai métier !

Partager

Vivaldi21

Je suis un cinéphile, pendant 40 ans j’ai vu en moyenne 150 à 200 films par an en salle, j’ai écrit dans des revues locales, j’ai fait des émissions à la radio ou animé des séances de «ciné club», et je crois bien connaître le cinéma, surtout celui dit «de répertoire»

Une réflexion sur “Le live des « Gardiens du cinéma » du 26 septembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *