RechercheRECHERCHE | PAGE EXTERNE | INSTANCE APP GDC EXT.
Recherche Vous pouvez également saisir ou scanner un code-barres afin de trouver un titre


Publicité/Liens sponsorisés

Réagir sur les Articles du Blog

Ici on parle de tout, on se présente également. Cet espace est réservé aux membres enregistrés.

Modérateurs : vivaldi21, bluraydefectueux

Règles du forum
Il est préférable d'éviter les sujets sensibles (religion, politique) sont proscrits les sujets portant sur les techniques de piratage des œuvres. L'Espace détente (bar) est un espace où la convivialité doit être l'objectif principal.
Avatar du membre
Clyde
Messages : 2251
Enregistré le : mar. 23 févr. 2021 14:11

Réagir sur les Articles du Blog

Message par Clyde »

Lorsque nous souhaitons réagir, j'ai pensé plutôt à créer un nouveau sujet en rapport direct avec les excellents articles sur le blog du site.
J'ai une question qui porte sur le dernier article.--->ici

La partie test pour mettre à l'épreuve le disque optique est passionnant mais en ce qui concerne nos collections. :mrgreen:

Un photo vieillissement de 100h dans l'enceinte de l'appareil mentionné, est censé correspondre à combien d'années dans un environnement normal (sur nos étagères) ?
Clignotant à droite Clyde ! :roll:

Réagir sur les Articles du Blog

Publicité

Publicité/Liens sponsorisés
 

Avatar du membre
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 19024
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par bluraydefectueux »

Justement, souvent les articles avaient un thread en relation sur le forum.

Bonne question que je me suis posé également voici ce qui est dit, le raisonnement ne se fait en terme d'années mais plutôt en "conditions" et c'est pour des supports "gravés" (l’intérêt de cette étude/thèse c'est que l'auteur s'est intéressé au BD pressés):
Norme de tests de vieillissement accéléré de CD (ISO 18927)
Les essais consistent à soumettre les disques gravés à des vieillissements en enceintes
climatiques similaires à ceux mentionnés précédemment (température comprise entre 60 et 80 °C et taux d’humidité compris entre 55 et 85 %) [76]. Ces conditions sont supposées accélérer le vieillissement en provoquant des phénomènes proches de ceux observés à température ambiante [2]. Par définition, la fin de vie d’un disque correspond à la perte d’une partie des données. Idéalement, chaque échantillon devrait donc être testé jusqu’à ce que des pertes d’information surviennent, ce qui est difficile à mettre en oeuvre [76]. Ainsi, pour des raisons pratiques, le BLock Error Rate (BLER) a été retenu pour évaluer le degré de dégradation des CD-R. Un BLER maximum de 220 s-1 a été choisi comme indicateur de l’apparition d’erreurs incorrigibles et donc de la fin de vie des disques [76]. L’application d’un modèle, tel que celui d’Eyring [76-78], aux résultats de tests de vieillissements accélérés réalisés dans différentes conditions de température et d’humidité permet d’obtenir un facteur d’accélération. Ce facteur permet d’extrapoler les résultats aux conditions ambiantes (25 °C,50% RH) et donc de calculer, pour un temps t, la probabilité qu’un disque conserve ses données en conditions d’usage [76, 79]. Néanmoins, l’application de la norme présente certaines limites car celle-ci repose sur des hypothèses qui ne sont pas forcément valides selon le mécanisme de dégradation du disque (phénomènes de dégradation auto-catalytiques…) [79]. Par conséquent, une approche physicochimique des phénomènes de vieillissement intervenant à différentes échelles et concernant les différents matériaux semble indispensable. Une étude a, par exemple, envisagé l’impact éventuel d’une hydrolyse du polycarbonate lors d’un essai en enceinte climatique sur le vieillissement global du CD-R [79]. Au-delà de cette interaction chimique entre l’eau et les différents constituants, la diffusion d’eau dans le CD-R pourrait également avoir un impact mécanique sur les couches enregistrées. D’autre part, l’utilisation du BLER (préconisée par la norme) pour le suivi du vieillissement soulève des interrogations. En effet, même si ce taux d’erreur est mesuré avant d’appliquer des codes de corrections, le BLER dépend néanmoins directement du système de décodage de l’information et du seuil de décision. Autrement dit, un vieillissement du disque conduisant à une modification progressive du signal optique peut ne pas entraîner immédiatement une augmentation du BLER (effet de « seuil »). Des paramètres analogiques, tels que le jitter ou la réflectivité, semblent plus appropriés pour caractériser les modifications du signal de lecture.
[76] International Standard, Imaging materials – Recordable compact disc systems – Method for estimatingthe life expectancy based on the effects of temperature and relative humidity, ISO 18927:2008(E).

Pour rappel: 220s-1 : 1/220, en gros 220 erreurs/s
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!
Avatar du membre
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 19024
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par bluraydefectueux »

Voilà une explication potentielle, même si elle concerne un autre type de vieillissement sur un produit différent, qui dit bien qu'on ne peut pas faire de conversion entre le temps de vieillissement et ce que ça représenterait en terme de temps en vieillissement naturel.

https://labomat.eu/fr/faq-vieillissemen ... urel-.html

https://www.hellopro.fr/documentation/d ... dd6aff.pdf

Une bonne explication Wikipédia sur le vieillissement en SEPAP: https://fr.wikipedia.org/wiki/Photoviei ... 9_en_SEPAP
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!
Avatar du membre
Clyde
Messages : 2251
Enregistré le : mar. 23 févr. 2021 14:11

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par Clyde »

Merci beaucoup pour ces recherches et ces liens.
On comprend bien la complexité du phénomène de vieillissement sur les matériaux et surtout des variables à prendre en compte.

Pour résumer cet extrait que nous pouvons ramener à notre sujet en l'occurrence certains de nos disques peu à peu devenu défectueux :
C'est une question simple, mais malheureusement il n'y a pas de réponse simple. Il est théoriquement impossible d'avoir un seul nombre magique que vous pouvez multiplier par les heures d'exposition du testeur de vieillissement pour calculer des années d'exposition à l'extérieur..
Clignotant à droite Clyde ! :roll:
Avatar du membre
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 19024
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par bluraydefectueux »

Tout à fait, le paragraphe que vous cité est le plus important.
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!
Avatar du membre
Sypnos
Messages : 1634
Enregistré le : mer. 20 sept. 2017 21:22

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par Sypnos »

Complexité des paramètres de stockage ajoutée à celle de la fabrication on ne peut avoir que des pistes et non des certitudes. En attendant, ça ne résout pas notre problème même si on comprend un peu mieux ce qui se passe.
"Ma vie, mes lectures, tout ce qui me concerne tourne autour du cinéma.
Donc pour moi, le cinéma c’est la vie et vice-versa."
- Sergio Leone
Avatar du membre
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 19024
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par bluraydefectueux »

Je trouve ce document énorme, car jusqu'à présent et à ma connaissance c'est la seule personne à s'être intéressée en plus des supports "inscriptibles/à graver" à un support pressé du commerce plusieurs Blu-ray ("Au-delà" chez Warner).

Ce document je ne peux pas l'exploiter autant que je veux, c'est un niveau très élevé de chimie etc... que je ne maîtrise pas

On comprend très bien qu'en fonction de la lumière, l'humidité etc... les matériaux de fabrications résines, polycarbonates, vernis etc.. vieillissent et forment d'autres éléments chimiques qui vont transformer ces matériaux originels : disque qui jauni, oxydation etc.. et va donc perturber la pénétration (l'absorbance) et la réflexion (réflectivité) du signal laser, entraînant une incapacité à lire l'information ou alors qui va générer énormément d'erreurs (BLER* et de E32*). il est facile de comprendre qu'avec des mauvais composés combinés à un mauvais process, mal maîtrisé (QOL etc...) le phénomène va s’aggraver beaucoup plus vite, on a constaté quoi dans ce cas là ? ~5 ans de durée de vie... Maintenant on constate pour des produits censés avoir été fabriqués dans les normes: 10ans voir un peu plus 10/15ans ? On met à part SONY DADC qui semble lui maîtriser parfaitement le process et générer des disques durables.

D'après Steeve Collin, voici la définition qu'il en fait:
  • BLER: Nombre de blocs (= 32 octets consécutifs) erronés par seconde à la vitesse de lecture 1x avant l’application du correcteur C1. La valeur maximale du BLER est de 7350 s-1
  • E32: Nombre de blocs par seconde (à la vitesse de lecture 1x) comportant plus de 2 erreurs à l’entrée du correcteur C2 (valeur maximale : 7350 s-1) Ce type d’erreurs est incorrigible.
Les erreurs C1, C2/E32, le BLER ne concernent que les CD.

Moi c'est que j'appelle régulièrement l'habileté du matériel à corriger les erreurs :oops: ... On constate que c'est normalisé: 7350 par secondes max.

Est-ce que c'e sont les fameuses L-EC de VSO, des erreurs qui ne sont pas corrigeables qui génèrent les erreurs (d'un autre niveau, supérieur) dont on parle avant ?

On ne peut pas dire d'après ce que je comprends: "tant d'heures en enceinte de vieillissement correspondent à tant de mois ou années en stockage à tant de °C et % d'humidité

je trouve ce document formidable, d'ailleurs j'ai en tête de le faire imprimer pour le compulser à l'ancienne, avec des post-it aux pages intéressantes etc... un PDF sur l'ordi, c'est pas si pratique !

Steeve Collin si vous passez par là vous êtes le bienvenu dans l'équipe :mrgreen:
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!
Avatar du membre
Clyde
Messages : 2251
Enregistré le : mar. 23 févr. 2021 14:11

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par Clyde »

... Ho que oui..! une formidable étude, très intéressante voir passionnante, même si l'on comprend que beaucoup ne sera jamais a notre portée. mais c'est pas grave nous sommes prêt à reconnaitre certaines lacunes et passer outre :mrgreen: pour quelques réponses ici retranscrites à nos collections sur support numérique pressé. ;)
Clignotant à droite Clyde ! :roll:
Avatar du membre
bluraydefectueux
Administrateur du site
Messages : 19024
Enregistré le : mar. 12 avr. 2016 14:19
Localisation : VAR (83)

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par bluraydefectueux »

Je vous offre encore du contenu:

La loi d'Arrhenius et "extrapolation d'Arrherius" dont j'ai "entendu"parler ici: https://www.iasa-web.org/tc04-fr/82-dis ... o-optiques

Même si parle ici de DVD-/+R ou CD-R, c'est aussi valable aussi pour le blu-ray (qu'il soir -R ou pressé), mais lisez le début du paragraphe:
La seule manière de connaître l'état d'une collection est de pratiquer régulièrement des tests complets. On ne le répètera jamais assez : aucune collection de CD-R ou de DVD-/+R d'archives ne peut se passer de dispositif de tests fiable. Les systèmes de corrections d'erreurs de la plupart des équipements de lecture masquent les dégradations jusqu’à ce que les erreurs dues aux dégradations ne soient plus corrigibles. Lorsque que ce degré d’erreurs sera atteint, toutes les copies seront, et de manière irréversible, défectueuses. [...]
Voir cette norme qu'on devrait respecter pour tester nos disques: ISO 12142 Electronic imaging


malheureusement la documentation est payante

Image

Un échantillon du PDF.

Pour en revenir au site de l'IASA (International Association Of Sound and Audiovisual Archives)

Dans le chapitre 8.1.11 Equipements de tests:

Voici ce qu'ils disent en dernier:
8.1.11.6 Testeurs disponibles en téléchargement

8.1.11.6.1 De nombreux testeurs sont téléchargeables en ligne. Ils utilisent le drive CD/DVD interne de l'ordinateur pour mesurer les taux d'erreurs produits par des CD et DVD gravés. Néanmoins, du fait des limitations du logiciel et du manque de précision des drives, la plupart d'entre eux, si ce n'est la totalité, ne conviennent pas dans un contexte d'archivage.
C'est la méthode qu'on utilise car peu coûteuse contrairement au matériel détaillé plus haut dans la documentation!
Nombre de titres impactés: Je ne compte plus!
Avatar du membre
Clyde
Messages : 2251
Enregistré le : mar. 23 févr. 2021 14:11

Re: Réagir sur les Articles du Blog

Message par Clyde »

Juste par curiosité je ressortirai et je pratiquerai un test sur du gravé de 2005 voir l'état au jour d'aujourd'hui par rapport à certains du commerce plus récent (soit disant plus fiable), qu'on déjà rendu l'âme.
Clignotant à droite Clyde ! :roll:

Retourner vers « l'Espace détente Bluraydefectueux.com »