La VHS pas HS ?

5/5 - (3 votes)

La VHS pas HS ?

Personne n’y croyait il y a encore quelques années. Et pourtant les ventes de disques vinyles ont dépassé en 2022 celles de CD, aussi bien aux États-Unis (41 millions de vinyles contre 33 millions de CD) qu’au Royaume-Uni. Et en France, la tendance est identique, le vinyle rattrape le CD et représente désormais 45 % des ventes physiques.

 

Et si le phénomène était reproductible pour la VHS ?

C’est le pari que vient de prendre un nouvel éditeur français, « Les Défenseurs du patrimoine », en partant d’un constat simple : pour certains films, et particulièrement les films anciens et en noir et blanc, une restauration et une édition en DVD ou BD est onéreuse et n’apporte pas forcément grand-chose, voire même détruit le charme originel du film. Les Défenseurs ont donc entrepris de rééditer sur cassettes VHS un certain nombre de titres, dans leur état d’origine, avec tout ce qui en fait le charme : gros grain, rayures, artefacts, flous, format 4/3, son mono grésillant, etc… L’éditeur promet ainsi  « une expérience cinématographique mémorable en famille ou entre amis comme au bon vieux temps des ciné-clubs ».

 

Un nouveau format…

Logo VHS GTXDans un souci éco-responsable, ces VHS seront proposées en format réduit (largeur de la bande magnétique diminuée de moitié) et vendues sous l’appellation VHS-GTX (Green Tape Xperience). Leur prix ne devrait pas excéder 100€, ce qui fera le bonheur des cinéphiles, parfois contraints de dépenser jusqu’au double pour des rééditions en 4K. Sans compter qu’il s’agit bien ici de VRAIES cassettes, et non pas seulement d’un packaging les imitant, ce qui ravira les fans hardcores des fameuses éditions VHS BOX d’ESC.

Immédiatement créée, l’Association professionnelle VHS-GTX Partners France s’est félicitée de cette initiative, d’autant qu’elle nécessitera la production et la commercialisation de nouveaux magnétoscopes compatibles GTX, avec connectique HDMI (ainsi qu’un rembobineur à destination des plus perfectionnistes, l’Utra Speed GTX Rewind). L‘intégralité des bénéfices en sera reversée, assure l’Association, à un futur « fonds de soutien pour la création artistique et contre le piratage », subventionné par le CNC.

Une VHS Green Tape Xperience

Une VHS GTX

 

… Mais des alternatives

Boîtier SpleenVision de DwindleVisionBien sûr, tous les cinéphiles ne souhaiteront peut-être pas investir dans ce nouvel équipement. C’est l’occasion pour nous de rappeler la sortie, il y a quelques mois, d’un petit boîtier économique, le SpleenVision , produit par la société anglaise DwindleVision™. Intercalé dans la chaîne HDMI, il permet de donner un look complètement vintage/analogique à tout signal HDMI allant jusqu’à 8K(60hz). Parasites, dropouts, cisaillements d’image etc… sont au rendez-vous. Le son n’a pas été oublié, avec du souffle, des parasites, un échantillonnage revu à la baisse pour en diminuer la qualité, c’est assez bluffant ! Là ou DwindleVision™ a fait fort c’est qu’il n’y aucun décalage entre son et image grâce à l’emploi du protocole ASIO (Audio Stream Input Output) faible latence, très utilisé dans le milieu de la musique. La technologie au service de la nostalgie !

De quoi redécouvrir – par exemple- les nombreux films de James CAMERON* qui ressortent actuellement, dans leurs conditions d’époque. Les puristes, sans cesse à la recherche de la perfection cinéphilique, n’auraient pu rêver mieux !

(*)Ci-dessous, les tant attendues galettes 4K prévues pour le 24/04 ; imaginez pouvoir les visionner sur votre matériel high-tech mais dans des conditions d’époque les plus authentiques : celles du LaserDisc et de la VHS !  À noter que Titanic est sorti en 4K le 24/01, mais c’est aussi l’un des derniers titres sortis en LD et certainement l’un des plus vendus !

À l’heure où l’on nous prédit la mort du support physique, Bluraydefectueux.com ne peut que saluer ces belles initiatives qui marquent le retour en grâce de l’analogique ainsi que celui de la VHS et de son charme intemporel. Nul doute qu’elles sauront ravir l’œil et le portefeuille de chacun. D’ailleurs, ce renouveau pourrait-il être le levier qui permettrait de voir renaître les vidéo clubs ?

(Photo d’illustration : Kevin Leroux, passionné par les VHS et l’analogique) / En réalité : freepik : master1305

Partager

Vivaldi21

Je suis un cinéphile, pendant 40 ans j’ai vu en moyenne 150 à 200 films par an en salle, j’ai écrit dans des revues locales, j’ai fait des émissions à la radio ou animé des séances de «ciné club», et je crois bien connaître le cinéma, surtout celui dit «de répertoire»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *