Un Blu-ray Pure Audio à 1.9€ !

5/5 - (6 votes)

Un Blu-ray Pure Audio (BDPA) à 1.9€ sur le marché de l’occasion ?!

Lors des mes différentes pérégrinations je suis tombé sur ce drôle de Blu-ray de Bob Marley…  au boitier Amaray transparent et aux lettres d’or (très luxueux tout ça !)  estampillé Blu-ray Pure Audio… et en son verso « ULRA HIGH QUALITY AUDIO. NO VIDEO CONTENT Minimum 24 bit/96Khz audio material »… Mais oui ! Le fameux Blu-ray Pure Audio lancé par Universal et qui était censé en 2013-2014 révolutionner le support audio physique, j’ai moi même fait l’acquisition de plusieurs titres ! Ce support est tellement tombé dans l’oubli que les vendeurs de la FNAC ne s’en souviennent plus alors que pendant plusieurs mois l’enseigne culturelle en avait la vente exclusive ! Je n’irais quand même pas jusqu’à dire que si c’était des jeunes vendeurs ils n’étaient pas encore nés à l’époque de ce support audio(phile) !

 

Le BDPA, une idée d’Universal ? Mais pas que…

En 2013, alors que nous commencions à découvrir les premiers Blu-ray défectueux (c’est arrivé par « Sin City » je m’en souviens comme si c’était hier et pourtant ça va faire 10 ans !) un chef d’entreprise du secteur aurait eu l’idée ‘géniale’ d’inventer un nouveau mode de distribution d’œuvres musicales, c’est à dire sur un simple Blu-ray BD-25, les pistes pourraient être stéréo et/ou multicanales et avec comme codecs du PCM et ou du DTS HD MA et ou du Dolby True HD avec une résolution minimale (comme c’est indiqué dans le préambule) de 24 bits et un échantillonnage à 96Khz. De mémoire est présent un menu vidéo pour la sélection des plages. Bien évidemment ces chiffres peuvent monter plus haut et le CD se trouve bien en dessous des minimales.  Il y avait également la possibilité de télécharger l’œuvre en FLAC depuis un site qui appartient (certainement depuis fort longtemps) au passé !  > http://www.hifipureaudio.com je ne peux même pas utiliser le code fourni dans le BDPA de Bob Marley….

On trouve encore le communiqué de presse de l’époque et il ne reste qu’une vidéo promotionnelle d’Hifi Pure Audio sur Youtube:

 

Cet entrepreneur n’est ni plus ni moins que le PDG de QOL (et également Président du Blu-ray Partners pour la France), Laurent Villaume, il est qualifié par Capital.fr comme étant l’inventeur du vinyle 2.0. Celui-ci (toujours d’après l’article de Capital.fr) aurait approché lui même les grands pontes d’Universal (Pascal Nègre etc.) pour mettre son projet en route.

Mais…

Un autre article très intéressant et étoffé proposé par blog.formations-musique.com suggère que le Blu-ray Pure Audio existait déjà bien avant 2013, en mai 2008 mais sous une autre appellation (ou sans appellation plutôt) chez un éditeur norvégien « 2L« ,  voir également ce PDF

Je possède également des « High-Definition Audio Disc » de l’éditeur NAXOS (musique classique), l’appellation est juste différente….

Bref, ce format rappelle furieusement celui du SACD, un format élitiste et couteux (20€ pour un BDPA à l’époque), qui n’a pas duré et est tombé dans les abîmes de l’oubli, il faut dire que le catalogue proposé était maigre, âgé, manquant de modernité.

 

Qui manufacturait ces BDPA ?

Ces Blu-ray Pure Audio étaient pressés à l’époque par QOL ! Mais certains et moi même, d’ailleurs, avions fait une remarque pertinente comme quoi QOL semblait accorder un soin particulier à la fabrication/pressage de ces disques. Une esthétique et une régularité parfaite ! Cela dit je doit être la seule personne à avoir rencontré un problème avec un BDPA, Ce n’était pas une défectuosité tout à fait du même type que celles qu font la majorité du recensement  mais il y avait bien un problème avec The Rolling Stones GRRR!

C’était (ou ce sont) des disques « simple couche » (théoriquement moins sujet aux problèmes rencontrés avec les disques du fabricant) de 25Go et très peu remplis en terme de données généralement moins de 10Go!

 

Et ce Blu-ray Pure audio « LEGEND The best of Bob Marley and The Wailers » ?

Tout ceux qui me connaissent et me lisent savent que ma collection n’est pas rangée chez moi faute de place… Je n’ai donc pas ressorti mes anciens BDPA (de mémoire les Stones, Stevie Wonder, Supertramp, Derek and the Dominos etc… ) et je suis dans l’impossibilité de les tester, alors ce Blu-ray Pure Audio à 1.9€ a été, pour moi l’occasion de faire plusieurs constats:

On est en présence d’un disque Blu-ray donc, en parfait état, sans aucune altération, comme on pourrait le craindre avec un disque manufacturé par QOL

Je me  suis donc empressé, avant de le lire sur mon système, de l’analyser avec ODC (qui pour rappel donne un aperçu du travail effectué par le système de correction d’erreur sur la totalité du volume d’information enregistré sur le disque):

Le temps de chargement du disque est normal ! L’Analyse donne un très bon résultat qui est dans la norme

Bob Marley BDPA ODC

La norme conseillée pour un BD-R étant: LDC <13 et BISMax <15+BISavg<0.26 

Je suis donc passé à l’écoute sur mon OPPO 93 (version NuForce) toute la chaîne est en « Pure Audio » (qui n’a rien à voir avec le Blu-ray Pure Audio ! Ou parfois appelé Pure Direct, chez Yamaha par exemple) c’est à dire que les traitements sur la platine et l’amplificateur sont désactivés et qu’on minimise l’utilisation de diverses circuits (même les afficheurs sont éteints) mais autant dire que sur mon installation qui n’est pas Hi-Fi, il est difficile de faire la différence, mais on sent quand même une légère supériorité  de ce support par rapport à un CD (j’ai trouvé que ce BDPA dégageait chaleur et rondeur. Le disque a été écouté en PCM 2.0).

 

En conclusion

Un n-ième support très vite oublié mais là encore,  qui, dans certains magasins physique d’occasion pourrait être relégué au rang de peccadilles (sûrement par méconnaissance) et c’est donc là qu’il faut en profiter, même si sur une installation lambda la différence ne doit pas être flagrante ! Dommage que l’on ne puisse plus télécharger les fichiers FLAC. Le fait que ça soit des pressages QOL ne devrait pas être un frein (à moins que l’on puisse nous prouver le contraire ?), persuadés qu’il y a eu une fabrication spéciale pour ces Blu-ray Pure Audio, parfois qualifiés d’exception !

 

Sources:

 

 

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

2 réflexions sur “Un Blu-ray Pure Audio à 1.9€ !

  • 13 octobre 2022 à 16 h 46 min
    Permalien

    Pour ma part, j’ai celui de Diana Krall, qui marche toujours. Ce support m’est toujours apparu comme une fausse bonne idée, surtout commerciale. D’abord, le poids « utile » fait dans les 7 Go, la majorité de la galette est donc vide. Ensuite, j’ai une double installation, HC (platine Pana, ampli Yamaha) et hi fi (platine Cambridge, ampli Nad). Et le CD (que j’ai aussi) rend mieux sur l’install hifi que le BDPA sur l’install HC. C’est plus fin, plus détaillé. Probablement que mon install HC est « inférieure » à celle hifi, et pour profiter pleinement du BDPA, il faudrait un HC haut de gamme, de qualité hifi, ce qui est rare. Avec l’ampli Yamaha, on peut toujours s’amuser avec les « ambiances », genre créer du faux 5.1, c’est certes plus rond, mais on n’a de toute façon pas la précision. Donc pour finir, je n’écoute que le CD !

    Répondre
    • 13 octobre 2022 à 19 h 06 min
      Permalien

      Ahhh la belle Diana Krall !

      C’est bien connu que les système HC ne sont pas prévus pour de la restitution Hi-Fi. De mon côté il m’aurait fallu le CD pour tester. Mais globalement le CD rend très bien sur mon système et la platine OPPO (la source) y est pour beaucoup !
      Chose que j’ai oublié de préciser dans mon article, c’est les prix très bas des CD en occasion et les perles que l’on peut trouver dans les Emmaüs et autres Cash…
      1.9€ c’est le prix moyen d’un CD en occasion (du moins dans les endroits fréquentés par ma personne)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *