Où jeter ses vieux blu-ray défectueux ?

Où jeter ses vieux blu-ray défectueux, illisibles, problématiques ?

(valable aussi pour les HD-DVD, DVD, LD ou CD d’ailleurs)

C’est suite à cette question:

Ma question est celle-ci – et c’est quand même une corollaire des blu-ray défectueux – : où jeter les blu-ray ? Poubelle normale ? Tri sélectif ?

posée par un membre d’HCFR dans le topic « Blu-ray défectueux, BDRot, ResinGate : « La résine m’a tueR!«  (membre qui a compris qu’il lui serait difficile d’obtenir maintenant un échange pour l’un des disques du coffret « Retour vers le futur ») que nous avons donc décidé d’écrire cet article !

 

Quels sont les matériaux utilisés dans le pressage des blu-ray ?

L’un des composants principaux est le Polycarbonate (plus de 90% pour le substrat), ce matériau qui n’est rien d’autre qu’un type de plastique, qui possède des propriétés de très grande transparence (plutôt utile pour laisser passer le faisceau laser du bloc optique de votre matériel de lecture) mais aussi de très bonnes propriétés thermiques (utilisation de -100 à 120°c), qui ne se déforme pas etc...

Mais on trouve également de l’aluminium, de l’argent (pour réfléchir le signal), et autres polymères et résines (embossage, durcissable aux UV: protection, le hard coating etc.. ) des colorants/encres pour la sérigraphie du disque, difficile de les lister précisément.

Sur les supports vierges destinés à un usage domestique on trouve d’autres composés qui sont organiques, par exemple.

 

Alors où jeter ces supports optiques ?!

On en voit déjà ricaner derrière leur clavier : « dans le magasin d’occasions du coin !! » ou… « dans les arbres fruitiers du jardin ! » ou d’autres,  s’adonner à des manipulations malhonnêtes avec les commerçants (physiques ou en ligne d’ailleurs)… Ce que nous ne cautionnons et ne cautionnerons jamais! Don’t do it!

Il faut savoir que le Polycarbonate (le principal constituant de nos galettes donc) est catégorisé « 07 « Other » ou « PC » : autres plastiques » dans la classification des numéros et logos (Ruban de Möbius) allant de 1 à 7, identifiant les plastiques .

 

OTHER, Code d'identification pour les autres polymères.PC ou OTHER | Autres plastiques, incluant le polycarbonate, l’acrylique, le styrène-acrylonitrile (SAN) et le nylon.
Source Wikipédia

 

Nous avons dû faire une recherche et nous n’avons trouvé aucune réponse concluante. Certains (Ecogeste.fr) préconisent (si vous avez épuisé toutes les pistes: la revente, les dons etc… Mais malheureusement dans cet article on parle de galettes défectueuses et donc irrécupérables, invendables !), de jeter ces disques dans le bac à ordures ménagères:

Où jeter ? Si vous ne pouvez pas donner ou vendre vos CD, DVD, Blu-Ray en bon état, jetez-les dans la poubelle des ordures ménagères.

(attention le modus operandi de tri diffère en fonction des villes, couleurs des bacs, des sacs etc.). D’autres préconisent de confier ses disques à des entreprises spécialisées (bien souvent l’envoi est aux frais de l’expéditeur: qui va vraiment payer pour ça?) d’autres,  de jeter ces disques dans les bacs spéciaux prévus à cet effet (plutôt rares… Personnellement je n’en ai jamais vu) destinés à recueillir ces supports ; chose qui n’est pas évidente !

Il faut savoir que les disques optiques sont considérés comme étant des déchets informatiques/électroniques c.a.d  à fort potentiel de valorisation, MAIS malheureusement il n’existe pas de filière en France  pour le retraitement/recyclage de ces déchets et c’est bien là tout le paradoxe.

 

Les boitiers?

Si nous nous en tenons aux boitiers blu-ray  (Amaray, Elite), ils sont apparemment fabriqués à partir de polypropylène (on trouve assez facilement la réponse après quelques recherches concernant des boitiers vierges sur Amazon).

Code d'identification pour le polypropylène.PP Polypropylène
Source Wikipédia

 

bac jaune

On peut,  a priori,   les jeter dans le bac spécifique à la collecte, bac jaune.
(là encore le modus opérandi diffère suivant les villes/régions).

 

 

 

Les « eco-packaging, eco-friendly etc. »:

eco-packaging

D’ailleurs on a pu voir depuis quelques années ces boitiers devenir de plus fragiles car devenus plus fins et pour certains (notamment certains titres distribués par Warner) carrément évidés sur le battant gauche en forme de Ruban de Möbius et le battant droit qui réceptionne le disque évidé lui aussi. Il y a une utilisation de matière moindre évidente, cela diminue aussi les coûts (fabrication notamment).

 

En conclusion

La plupart des sites spécialisés s’accordent à dire qu’en réalité seuls les plastiques 1,2 et 5 (voir 1 et 2 uniquement) seraient réellement recyclés.

Une bonne nouvelle quand même:

Sony a inventé un type de plastique recyclé nommé le SORPLAS™

Offrir une nouvelle vie à vos vieux plastiques:

En incorporant à la fois des résidus de disques et films optiques provenant des usines de Sony ou d’autres marques, et du matériel grand public usagé tel que des bouteilles d’eau en plastique, SORPLAS™ contribue davantage au recyclage.

Ce SORPLAS™ est constitué donc en partie de résidus de disques optiques, il servira à fabriquer des appareils, mais rien ne mentionne l’utilisation pour la production de disques.

Et donc pour en revenir à la question principale de cet article:

A ce stade nous ne pouvons pas répondre à cette question de manière certaine, et pour cause il n’existe pas, en France, de filière pour le recyclage de nos vieilles galettes (et bien d’autres déchets à base de plastique en réalité) !

La poubelle des ordures ménagères semble l’option malheureusement la plus « commode ».

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *