Le coup de gueule des « Gardiens du cinéma »

Constatant ce jour une activité « anormale » sur notre site (dans le bon sens du terme, car tous les analytics étaient au vert: véritable surf sur le site, IP françaises, pas de robots etc…), nous avons découvert que ce trafic avait pour origine une vidéo éditée sur Youtube et émanant d’un groupe de Youtubeurs passionnés de cinéma et de supports physiques, « Les Gardiens du cinéma ».  L’intitulé de la vidéo est: « BLURAY DÉFECTUEUX : Appel aux éditeurs (COUP DE GUEULE) »

Nous vous laissons découvrir cette vidéo que nous nous devons de relayer:

Nous remercions vivement l’équipe des Gardiens du cinéma de nous avoir mentionnés et d’avoir élargi la connaissance du problème à d’autres.

1. Explications complémentaires

Il est nécessaire d’apporter quelques explications supplémentaires à cette vidéo.

Sylvain fait référence au laboratoire de pressage QOL à plusieurs reprises. Ce presseur n’existe plus depuis quelques années (2015). QOL est devenu par la suite Media Industry, qui a poursuivi l’activité de pressage pendant quelques mois, avant de   sous traiter le pressage des blu-ray avec son partenaire Sonopress depuis 2016. Media Industry existe toujours, mais s’occupe principalement de logistique (Media Logistique). Il ne faut plus compter sur cette entreprise pour un quelconque échange, ceux-ci ayant été stoppés en septembre 2019 dans une procédure à la gestion douteuse qui a laissé un goût extrêmement amer aux consommateurs qui pensaient pouvoir obtenir un ou des échanges. Cela a été l’objet de 4 articles:

Fin de la procédure Media Logistique
Fin de la procédure Media Logistique, acte 2
Fin de la procédure Media Logistique, acte trois
Fin de la procédure Media Logistique, acte quatre

A l’heure actuelle, les autres presseurs n’agissent que sur « commande » des éditeurs et mettent en œuvre une procédure d’échange bien établie (par exemple MPO avec quelques titres Metropolitan). Pour le reste, la seule solution est de contacter individuellement les éditeurs, et c’est là que ça se corse, car pour certains éditeurs les contacts sont difficiles à obtenir, et en outre d’autres ont stoppé tous les échanges. Prenons comme exemple Wild Side ou Universal (spécifiquement pour le coffre « Retour vers le futur »):

Walk on the Wild Side
Communiqué officiel de Wild Side
Coffret Trilogie Retour vers le futur (2010) c’est le moment… ou jamais!

D’autres éditeurs répondent toujours favorablement ou non mais ils répondent, citons: Metropolitan, Pathé, Gaumont ou Arté. Ceux sur lesquels ils ne faut malheureusement pas/plus compter: TF1, M6 SND, Europacorp.

Il faut savoir que ce problème n’a pas de frontières! Il est bien présent à l’étranger et certains forums on leur topic dédié sur le sujet: Mundo DVD (Espagne), AVMagazine (Italie) etc. ils nous citent parfois en référence et comparaisons.

Ce problème de galette défectueuse, est extrêmement compliqué à appréhender car l’équation comprend beaucoup d’inconnues: L’état de dégradation du disque à l’instant T, l’usure du matériel de lecture, sa sensibilité, sa capacité à prédire et corriger les erreurs. Ce qui fait qu’un disque potentiellement défectueux ne le sera pas forcément sur un autre matériel, ou un disque qui ne sera pas défectueux le jour J pourra le devenir le lendemain ou plusieurs mois après (ce qui a été expliqué dans la vidéo). Par contre il semble que le matériel UHD/4K fasse des miracles… (ce qui peut aussi fausser le jugement, faisant penser qu’on a un disque en bon état alors que ce n’est pas le cas!)

La grande question: N’y-a-t-il bien que la fameuse résine? Nous a-t-on vraiment tout dit ? Rien n’est moins sûr….
D’ailleurs, tous les presseurs qui pressent pour le marché français sont touchés…. MPO, Arvato/Sonopress, les défunts QOL et CINRAM, Technicolor, SONY DADC…

Il est nécessaire de préciser qu’avant même l’existence de ce site, des associations de consommateurs et autres magazines ont été alertés:

etc…. « Google est votre ami! »

Dans un autre point, Sylvain propose de créer une application(*), nous y avions pensé dès la création du site,  mais nous avons préférés emprunter une voie beaucoup plus simple car il existe des outils permettant de maximiser la visibilité sur « petits écrans » (smartphones et tablettes) ! Nous détaillerons cela dans le deuxième point de cet article où nous vous présenterons Bluraydefectueux.com .

2. Buraydefectueux.com (BRDEF) l’entité, que comprend-t-elle?

Bluraydefectueux.com, c’est :

Un administrateur (qui s’occupe d’un peu tout), un rédacteur qui s’occupe aussi de l’analyse, de la correction des stats et de la modération, un modérateur, un animateur.

œuvrant sur:

  • un blog
  • un forum
  • Un moteur de recherche dédié et prédictif (enrichi par nos soins avec près de 2000 termes de recherches: codes barres, titres, etc… cet enrichissement en termes étant en constante évolution). Vous pouvez le retrouver en entête du forum et sur le blog également. Ce moteur est fourni par Google.
  • Une présence (modérée) sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook, honnêtement ce n’est pas « notre truc », nous ne postons que les nouveaux titres potentiellement défectueux, et les nouveaux articles (que nous publions sur le blog à fréquence inégale, suivant les informations que nous compilons et leur importance).  Nous évitons au maximum de répondre sur ces réseaux sociaux, par  email aussi ( car nous disposons d’un formulaire de contact) ;  en guise d’unique réponse, nous encourageons toujours l’inscription, chaque témoignage compte et doit être mis en valeur. Le « carrefour » de l’information reste donc le forum.

Vous l’avez compris la plus grosse partie de BRDEF c’est le forum, riche en informations, ce qui nous est parfois reproché car sa structure est extrêmement éclatée, en sous sections. Il faut savoir également que certaines sections ne sont pas accessibles à tous ou du moins « immédiatement », par exemple les « pistes et procédures » (là où sont visibles différentes coordonnées mail, postales, téléphoniques). Pourquoi? Car il fut un temps, à la naissance de BRDEF, où le forum était accessible à tous, « invités » comme « inscrits ». Mais il ne récoltait aucun témoignage, uniquement des visites « utilitaristes ». Ceci nous a paru inconcevable, dans un système où l’échange est primordial pour faire avancer les choses, ce qui est le but même d’un forum. Rapidement, nous avons du donc durcir le règlement, et exiger 3 témoignages (par exemple: se présenter comme dans tout autre forum, indiquer quel titre vous amène ici, comment êtes vous arrivé là, etc) ce qui a permis d’obtenir beaucoup plus de témoignages, de retours sur des procédures, etc. Les comptes sont activés par l’administrateur dans un délai très rapide, rarement au-delà de 24h (ça peut arriver pour les comptes qui s’enregistrent avec le système OneAll Social Login, non « notifiés »).

On nous reproche parfois le verrouillage des « pistes et procédures ». Il existe une raison légale à cela. Avant l’existence du site, moi-même, le rédacteur de cet article,  je communiquais énormément sur les différents forums français de passionnés et avais publié innocemment les coordonnées de la personne en charge de la qualité vidéo chez Gaumont, pensant œuvrer en bien pour la communauté. Celle-ci face à un afflux anormal de courriels a fait une simple recherche sur Google et a obtenu la réponse. Elle a demandé non seulement que ses coordonnées soient retirées des différents forums et messages, mais aussi à me parler, dans une discussion d’une bonne heure toute en courtoisie, durant laquelle elle m’a expliqué ses motivations. Me rappelant celles-ci, j’ai donc décidé en accord avec le staff de BRDEF de verrouiller les « pistes et procédures » et aussi de ne pas publier certaines cordonnées nominatives, qui ne sont qu’accessibles par demande en MP (le destinataire s’engageant  à ne pas les partager sur BRDEF et ailleurs et à ne les utiliser que pour la demande en cours, et que si on lui demande où ils les a obtenues de dire que c’est BRDEF tout simplement).

Vous trouverez sur le forum différents tutos, par exemple pour trouver un presseur, l’identifier, l’emplacement de l’identification. des méthodes de test, et bien d’autres informations dont les fameux « blu-ray défectueux ». Vous constaterez que les titres des topics sont balisés toujours de la même façon et obéissent à une certaine logique (pour faciliter les recherches), grâce à l’emploi de balises, ce pourquoi il faut bien lire la section « Guide d’utilisation ». Nous avons enrichis le forum avec certains BBCODES, parfois « maison ».

Le forum nous permet de tirer des statistiques (qui ne sont jamais basées sur le nombre de consommateurs, impossible à déterminer) qui combinent toujours presseurs, éditeurs et années, vous pouvez retrouver celles-ci, leur analyse et les graphiques, dans la section dédiée!

Voici son arborescence:

INDEX
├───COVID-19
├───Financement de l’hébergement | Web Hosting funding
├───Bon plans
│ ├───Amazon
│ └───Autres enseignes
├───Les sondages | Polls
├───Ventes de copies dématérialisées
├───Annonces_*
├───Règlement
├───Guides d’Utilisation
├───Les Problèmes
│ ├───Codes IFPI
│ └───Matériels
├───Blu-ray Défectueux
│ ├───Suivi des cas_*
│ ├───Titres par éditeur
│ ├───Matériels_*
│ └───Information(s) manquante(s) demande
├───DVD défectueux
├───UHD-BD 4K défectueux
├───Jeux vidéos potentiellement défectueux
│ ├───Jeux PS4
│ ├───Jeux XBOX ONE
│ └───Jeux PS3
├───Le dématérialisé qui ne fonctionne pas
├───Statistiques
│ ├───DVD
│ ├───Blu-ray
│ └───UHD-BD 4K
├───Les procédures
│ ├───Editeurs
│ └───Presseurs
├───Supports étrangers
│ ├───DVD
│ ├───Blu-ray
│ ├───UHD-BD 4K défectueux
│ ├───Procédures
│ │ ├───Editeurs
│ │ └───Presseurs
│ └───Codes IFPI _*
├───Le Blog-Forum
│ └───Annonces
├───Libre Expression
│ └───Suivi des cas
├───Nous aimons
└───Ressources-Archives
│ ├───WIKI
│ ├───Documents
│ └───Sujets archivés
└───l’Espace détente Bluraydefectueux.com
└───Flux Français
└───Flux Étrangers

_* = Forum lien

Venons en à un point très important, « l’indexation ». Lindexation, c’est l’entrée d’un titre dans notre index des « titres défectueux », duquel nous déduisons par la suite nos statistiques. Pour être indexé, un titre doit avoir été testé au moins dans deux matériels différents et/où être signalé par au moins deux personnes (ceci afin d’éviter les erreurs individuelles qui seraient dues à un matériel, un firmware non à jour, une mauvaise interprétation, etc …). Sans cela un titre ne fera pas sont entrée directe dans l’index officiel et restera au stade du « signalement ». Il existe un topic « signalements » avec une liste récapitulative des signalements, et en outre, pour une recherche plus aisée, nous créons un topic pour chaque titre signalé, mais en mentionnant qu’au moment de la création il ne pourra pas faire son entrée dans l’index officiel pour les raisons expliquées (manque d’information, signalement vague etc.).

Nous constatons qu’à terme, 20-25% des titres  « signalés » obtiennent un second témoignage et rejoignent donc l’index officiel. Nous vous conseillons donc vivement, lorsque vous vérifiez vos BD, de vérifier au minimum, non seulement les titres de l’index officiel, mais également les titres signalés,  qui sont en quelque sorte dans un « sas d’attente ».

Pour effectuer tout ce travail de repérage et de compilation,  nous nous basons, non seulement sur les témoignages postés sur notre site, mais aussi sur ceux figurant sur une dizaine de sites qui parlent de blu-ray et que nous parcourons en permanence.  Sans compter nos tristes expériences personnelles (l’administrateur de ce site que je suis possédant environ 5000 BD, dont environ 200 défectueux).

Il est important, par honnêteté, de rappeler que tous les exemplaires d’un titre indexé ne sont/seront pas forcément touchés. Un titre de la liste peut très bien fonctionner sans aucun problème chez vous, et tant mieux. Mais comme la défectuosité peut apparaître du jour au lendemain, il est recommandé de vérifier régulièrement sa collection.

A l’inverse, la liste n’est pas exhaustive, chaque mois nous découvrons encore 5-6 nouveaux titres posant problème. Pour les plus courageux, il sera donc pertinent de vérifier tous vos titres, même ceux non (encore) indiqués. Peut-être découvrirez-vous une nouvelle « pépite », avec la consolation d’être le premier et d’avoir rendu service à la communauté, c’est toujours ça !

3. L’application

La video Youtube soumet l’idée d’un projet d’application.

Sachez que le forum est présent sur TAPATALK, ainsi le forum est formaté au format appli (l’appli TAPATALK est présente sur IOS et Androïd. D’ailleurs si vous vous rendez sur le forum depuis une tablette ou un smartphone sans Tapatalk un bandeau vous propose de télécharger l’appli Taptalk donc). Cette appli permet d’interagir avec le forum avec la facilité d’une application, c’est à dire que tout le coté graphique du site disparait au profit de l’interaction dans un écosystème smartphone/tablette.

Vous pouvez recevoir des notifications push car:

  • vous surveillez tel ou tel topic et quelqu’un vient de répondre dans celui-ci
  • vous avez reçu un MP, etc….

 

Les seuls inconvénients indirects sont que Taptalk n’interprètera pas la plupart des BBCODES maisons et autres BBCODES non natifs. Le moteur de recherche avec fonction prédictives n’apparaîtra pas car il fait partie du coté graphique, mais, car il y a un mais, Taptalk dispose d’un navigateur « interne » qui vous permettra de visualiser les pages désirées en mode web, ainsi les BBCODES seront interprétés, et le moteur de recherche visible dans une page externe (indiquée sur le forum dans la section « Guide d’utilisation »). Cela dit Tapatalk dispose de son propre moteur de recherche lui aussi très performant.

BRDEF est dans votre poche, il faut certes être connecté!

 

4. « Et maintenant, que vais-je faire ? »

De nombreux commentaires à la vidéo Youtube des Gardiens évoquent le souhait d’agir : pétition, appel aux éditeurs, action de groupe, alerter une association de consommateurs,…. Ceci nous donne l’occasion de vous donner quelques informations supplémentaires.

  • Concernant les associations de consommateurs, nous avions alerté « 60 millions de consommateurs » en 2015, avant même la création de ce site. Ils nous avaient alors contacté par téléphone, et avaient publié un article sur le problème en février 2015 (lien ci dessus). A l’époque, il n’était officiellement question que de 25 titres défectueux. Devant l’ampleur prise par le problème, nous les avions relancé en 2017 pour poursuivre l’action, ils nous avaient alors poliment indiqué que, sans être insensibles au problème, ils avaient bien d’autres dossiers plus importants à traiter.
  • Concernant les éditeurs, le souci de la profession de ne pas ébruiter le problème fait qu’il n’y a jamais eu de position globale officielle. Autant les éditeurs savent se coordonner pour demander de l’argent (l’appel des 70), autant ils n’ont pas su/voulu le faire pour remplacer leurs galettes. C’est donc le règne du chacun pour soi.
    Dans un premier temps, le réflexe majoritaire a été de renvoyer les plaignants vers le presseur QOL, puisque celui-ci s’était engagé à remplacer les BD qu’il avait pressés.Dans un second temps, certains éditeurs se sont montrés très soucieux du consommateur et ont assuré des échanges systématiques (comme Wild Side ou Arte), pour des BD pressés ou non par QOL. Mais d’autres ont fait le mort et n’ont jamais eu la politesse de répondre à la moindre demande (Europacorp, M6, Bodega). En outre, chez un même éditeur, on a constaté qu’il pouvait y avoir échange ou non selon la personne sur qui l’on tombait ou selon le circuit employé (mail, téléphone, Facebook, Twitter, etc …).
  • Concernant les pétitions ou actions de groupe : la question à se poser est : mais sur quelle base juridique ? Ne soyons pas naïfs, la profession s’est « blindée ». En voici deux exemples.
    Nous avons eu plusieurs contacts ces dernières années avec la direction de QOL- Media Industry, le principal presseur « fautif ». Elle nous avait indiqué avoir contacté la DGCCRF (direction de la concurrence etc …) , laquelle lui avait précisé que « un bien de consommation n’est par nature pas durable dans le temps ». Tout est dit. Cet argument a d’ailleurs été repris un temps par Pathé, qui avait répondu à plusieurs demandeurs qu’il était normal qu’un BD s’use avec le temps !!!
    Un autre argument, évoqué par QOL-MI il y a un an, lorsque ce presseur a décidé d’arrêter définitivement les échanges, est celui-ci : normalement une garantie dure 2 ans, or cela fait 5 ans, depuis 2015, que nous échangeons les BD défectueux, nous sommes allés bien au delà de la norme et avons été très généreux, à présent c’est fini.
    Tout possesseur de BD victime du problème sait immédiatement que ces arguments sont fallacieux et inadaptés au cas d’espèce. Un BD n’est pas un bien de consommation quotidien qui s’userait à cause d’une utilisation intensive. Un BD peut devenir défectueux même si on ne l’a jamais visionné. Et ceci au bout de 5,6,… 10 ans. Et certains titres, comme il est dit dans la vidéo, sont encore en vente et peut être défectueux sans que personne ne le sache. Etc etc.
    Mais que valent nos arguments aux yeux de la loi ? Les professionnels qui sont face à nous ne sont pas des amateurs, ils ont pris leurs précautions, et il faudrait être très forts en matière juridique pour démontrer à un tribunal qu’ils sont en faute.

Si nous donnons ces précisions, ce n’est pas pour décourager toute initiative nouvelle, mais pour bien faire comprendre le contexte qui s’est installé depuis 5 ans autour de cette sombre histoire, et qui est loin d’être orienté en faveur du consommateur.

5. En conclusion

BRDEF est financé uniquement sur des deniers personnels, de la publicité (inévitable) et une autre partie grâce aux dons des membres. Vous compter parmi nos membres ne nous réjouis guère malheureusement car le sujet est « grave » pour nous, collectionneurs. Nous espérons que ce long article récapitulatif de nos « années de lutte » aura permis à nos lecteurs d’avoir une meilleure approche du problème,  principalement à ceux qui le découvrent aujourd’hui grâce à la vidéo des Gardiens du cinéma, que nous remercions encore pour leur implication.  Hasta la vista !

 

-Le Staff BRDEF-

 

 

Partager

Bluraydefectueux (Xavier L.)

Passionné de cinéma, home-cinema, et amoureux du support physique de la belle image et du beau son, depuis de nombreuses années, C'est naturellement avec passion et conviction qu'il s'est lancé dans ce projet. Bluraydefectueux.com (BRDEF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *