Une fin potentielle des forfaits illimités? Et si c’était profitable au support physique?

Depuis quelques jours une proposition du Sénat relayée à son tour par  le Conseil National du NUMérique agite la toile.
Une proposition rétrograde?

Cette proposition qui a pour toile de fond l’écologie (comprendre diminuer l’emprunte carbone du numérique) vise à supprimer tout bonnement et simplement  les forfaits « box Internet » illimités, pour revenir à des forfaits « limités » comme nous en avons connus deux décennies quasiment auparavant.

Véritable retour en arrière? Mesure efficace? Ce n’est pas à nous d’en discuter.

Voir la feuille de route du conseil National du NUmériqe / 50 mesures sur la sobriété numérique et le numérique au service de la transition écologique et solidaire

(on remarquera l’existence d’un  terme qui n’est pas si nouveau la « Sobriété numérique »! )

Wikipédia:

La sobriété numérique est une démarche qui vise à réduire l’impact environnemental du numérique. L’expression « sobriété numérique » a été forgée en 2008 par l’association GreenIT.fr pour désigner « la démarche qui consiste à concevoir des services numériques plus sobres et à modérer ses usages numériques quotidiens1 ».

Des question légitimes

On peut toutefois se poser certaines questions (axées sur la consommation pure) si de telles mesures venaient à être adoptées:

  • La TV Par IP, Replay?
  • Quid de la consommation de SVOD, VOD, les NETFLIX, AMAZON PRIME, DISNEY+ etc.. ?
  • Le piratage (téléchargements de gros fichiers), irait-on vers un certain endiguement?
  • Les usages VPN?
  • Les contenus indésirables (publicités par exemple dans Youtube, ou autre) qui pourraient être comptabilisés?


    ect.

  • Est-ce que cette mesure serait bénéfique pour le support physique?
Ce court article se termine sur cette dernière question. N’hésitez pas à commenter.
Partager

bluraydefectueux

Passionné de home-cinéma depuis de nombreuses années, il s'est constitué une collection de plusieurs milliers de blu-ray, de DVD. Son côté "rétro-technologique" lui fait collectionner également les LaserDiscs (plusieurs centaines), en hommage aux débuts de l'ère du home-cinéma dont il n'a pas pu profiter, car trop jeune à l'époque. Comme beaucoup, il tient à ses collections de blu-ray dans lesquelles il a investi une grande partie de son budget loisirs. Il est donc d'autant plus concerné par le problème des disques défectueux. Comme beaucoup également, il est inquiet pour le devenir de ses galettes. C'est pourquoi il a décidé de consacrer du temps et de l'énergie à la mise en place de Bluraydefectueux.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *