Fin de la procédure Media Logistique, acte quatre

« Ca y est, ils répondent enfin ! », tel fut note cri de soulagement mardi 8 octobre à 15h11, en découvrant sur notre forum le premier témoignage d’un internaute indiquant avoir reçu une réponse de qccao-Media Logistique (ML).

En lançant fin août son opération d’échange de la dernière chance (cf Les Années Laser n° 266), ML s’attendait à recevoir tout au plus quelques dizaines de demandes, et à y répondre au fur et à mesure. En réalité, au vu des témoignages sur les forums, ce sont sans doute des centaines de mails qui sont parvenus à l’entreprise -certains avec plusieurs dizaines de titres à échanger-, ce qui a l’a probablement obligée à revoir son organisation et à attendre la toute fin de l’opération avant de décider de la marche à suivre.

Quoiqu’il en soit, les réponses arrivent petit à petit (et trop lentement), mais elles ne réjouiront pas tout le monde. D’après les premiers témoignages parvenus sur notre forum, on peut dégager quelques tendances.

 

  • En premier lieu, ML ne répond pas dans l’ordre où on lui a écrit. Des personnes ayant écrit fin septembre ont eu des réponses, d’autres ayant écrit fin août sont en attente (comme l’auteur de cet article). Nous ignorons ce qui justifie cette chronologie.
  • Ensuite, il s’avère qu’une majorité de titres ne sont plus en stock et ne seront donc pas échangés (ce qui était d’ailleurs de plus en plus le cas au au fil des mois). Ne vous réjouissez donc pas trop vite en découvrant une réponse de ML dans vos mails, c’est peut-être seulement pour vous indiquer que tout ou partie des titres demandés ne sont plus disponibles.
    Nous avons aussi noté que certains internautes ont mal compris la procédure et ont demandé à ML-QOL le remplacement de titres qui ne relevaient pas de ce presseur ! Il ne peut évidemment pas les échanger.

Un topic récapitule les titres QOL échangés ou non, au fur et à mesure que vos informations nous parviennent:

http://www.bluraydefectueux.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=1261

Il permet de constater quelques bugs:
  • « Danse avec les loups » figure des deux côtés, à la fois échangeable et non échangeable, car le même jour, des réponses contradictoires ont été données à deux internautes différents (plus en stock pour l’un, échangé et reçu pour l’autre).
  • « Arthur et les minimoys 1 » a été échangé par « Arthur et les minimoys 2 », et « Piranha 3D » échangé par « Piranha 2 3D ».

Pour l’instant, restons charitables, et disons que l’erreur est humaine…

Enfin, il y a quand même une relative bonne nouvelle, les titres encore disponibles sont envoyés immédiatement après le mail de réponse, et ceci sans qu’il vous soit demandé de retourner vos BD défectueux (ce sont autant de frais postaux d’économisés). Si vous n’aviez pas indiqué votre adresse, elle vous est demandée. Vous devriez donc toucher vos BD en 24-48h, selon la rapidité de la Poste. Ils sont envoyés sans boitier, sous pochette plastique.

Que faut-il penser de tout cela ?

Certains internautes se montreront très heureux, d’autres crieront au scandale, tout dépend du point de vue que l’on adopte.

Si on veut voir le verre à moitié plein, on notera que ML échange des BD depuis 2015, qu’elle a reporté la date de fin des échanges (initialement fixée au 1er juillet 2019), qu’elle a mis en place une adresse mail dédiée, qu’elle a promis de répondre à tous, qu’elle en a fait part dans le magazine spécialisé le plus lu, qu’elle fait confiance aux internautes en ne demandant pas le retour des BD défectueux… Au fond, ce n’est pas si mal… Ne croyez pas que nous défendions cette approche, mais c’est bien évidemment celle de Media Logistique.

Si on veut voir le verre à moitié vide, on notera que les premières réponses se sont longuement fait attendre, qu’il n’y a pas de logique chronologique dans celles-ci, qu’une grande partie des titres ne sont pas échangés et nous restent sur les bras, qu’il n’est pas proposé de titres de compensation, qu’il n’y aura pas de nouveaux pressages, que la communication de l’entreprise a été quasi-inexistante… Vraiment, on attendait mieux.

Disons qu’il reste pour le moins comme un sentiment d’inachevé dans cette affaire, qui semble avoir été conduite depuis bientôt 5 ans au petit bonheur la chance. Media Logistique ne s’est jamais véritablement organisée face à l’ampleur des défectuosités, qu’elle ne soupçonnait sans doute pas. Et plus globalement, la profession s’est souvent défaussée sur ce presseur, sans grande écoute de la parole ou des suggestions des consommateurs.

« Et maintenant, que vais-je faire… » ?

Le presseur ayant arrêté les échanges, le réflexe naturel de chacun va être à présent de se retourner vers les éditeurs, aussi bien pour les titres en rupture de stock chez ML que pour toute nouvelle défectuosité. Et ceux-ci vont subir un afflux de demandes.

Mais maintenant que le « bouclier » ML qui leur rendait bien service a disparu, comment vont-ils réagir ? Continueront-ils les échanges en direct, au titre d’un service client digne de ce nom ? Ou suivront-ils l’exemple de ML et mettront-ils cette sombre affaire aux oubliettes en considérant que le travail a été fait ?

Nous pensons notamment aux éditeurs les plus touchés par les défectuosités, ayant travaillé essentiellement ou uniquement avec QOL: M6 (55 titres), Wild Side (44), TF1 (38), Pathé (34), Gaumont (32), Europacorp (22). Et nous avouons avoir d’emblée quelques craintes pour certains: M6 renvoyait systématiquement sur Media Logistique (qui détient ses stocks), TF1 se dégage du secteur du blu ray, et Europacorp n’a jamais répondu à la moindre demande.

Il existe heureusement des éditeurs moins -ou pas du tout- en lien avec l’affaire QOL qui ne devraient pas changer de politique. A l’exemple d’Arte Editions, qui avait réalisé début 2018 de nouveau pressages destinés aux échanges pour 2 titres MPO, « Les ailes du désir » et « Paris, Texas ».

Quoiqu’il en soit, nous essaierons bien sûr d’obtenir plus d’informations de chacun, et l’un des « gros » éditeurs nous a récemment indiqué qu’il prendra rapidement une « position officielle » sur ce dossier.
Mais de votre côté, tant que nous sommes dans l’incertitude, n’hésitez pas à demander des échanges aux éditeurs. Et surtout, faites-nous part des réponses qui vous seront données, d’autant que celles-ci, d’après nos constats passés, peuvent varier selon les jours ou les interlocuteurs.

Ceci nous permettra ensemble de faire le point sur cette nouvelle situation et de trouver les meilleures solutions.

Un topic est créé à cet effet: http://bluraydefectueux.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=1255

La partie continue, « same player shoot again »… Mais pour combien de temps ?
Partager
error20

5 pensées sur “Fin de la procédure Media Logistique, acte quatre

  • 13 octobre 2019 à 20 h 31 min
    Permalink

    Merci d’en ces précisions donc si on achete paris texas actuellement on est sur d’avoirs un nouveau pressage ?

    Répondre
  • 14 octobre 2019 à 10 h 05 min
    Permalink

    En réponse à Xander: Non. Les nouveaux pressages Arte sont « destinés aux échanges », ils n’ont pas été diffusés dans le commerce. On constate d’ailleurs que sur les sites de vente, ces 2 titres deviennent rares et chers, preuve que c’est du « vieux stock ».

    Répondre
  • 14 octobre 2019 à 11 h 06 min
    Permalink

    Il suffit d’acheter un vieux et de demander un échange si j’ai bien compris alors

    Répondre
  • 14 octobre 2019 à 11 h 41 min
    Permalink

    En théorie, oui, tu as bien compris. Mais est-ce que ca vaut le coup ? (il faudrait trouver un « vieux » pas trop cher, puis qu’il devienne défectueux, puis demander l’échange…)

    Répondre
  • 14 octobre 2019 à 19 h 21 min
    Permalink

    Sur leur site ils sont pas cher mais il faudrait systématiquement le nouveau pressage c’est sur

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *