Remplacements Gaumont

Publicité
Remplacements Gaumont
4.5 (90%) 2 votes

Des échanges sont en cours, mais attention…

Selon des retours sur notre forum et ceux d’autres sites (tel que DVDclassik) des titres d’échanges sont parvenus jusqu’à des consommateurs qui en ont fait la demande, des semaines voir des mois auparavant.

Cela semble être une très bonne et excellente nouvelle, mais voilà il semblerait que certains titres à l’arrivée soient tout aussi défectueux que les « originaux » dont on a demandé l’échange, notamment quand l’original était du « QOL » (défunt presseur depuis 3 ou 4 ans) remplacé par du QOL, ce ne sont donc pas à priori des pressages différents (voir nouveaux).

Voir ce fil par exemple:

[JESSIE_BLUE] 6BD Gaumont

Hélas, trois fois hélas, « La jument verte » et « le blé en herbe » sont tout aussi défectueux.[…]

> accéder à la « procédure » Gaumont

Comment savoir si c’est un pressage différent ou non?

On le sait maintenant, la plupart des éditeurs n’ont pas réellement la main sur le « contenu » des stocks (distants, en Allemagne tout ou partie pour Gaumont), ainsi il est important de savoir si ce que vous avez reçu est « nouveau » ou « ancien. Pour ce faire vous devez identifier un élément que nous appelons par excès de langage « le code IFPI » mais en réalité il existe plusieurs codes IFPI, celui qui nous intéresse c’est le Code SID MOULD.

  • Où trouver ce code SID MOULD?

Il suffit de suivre notre tuto: Où se trouve « le code IFPI » (MOULD SID CODE) ? Explications

Plus concrètement ce code (à ne pas confondre avec le (SID code mastering) se trouve dans la partie transparente du disque tout proche du trou. Bien souvent une loupe est nécessaire pour le lire et il commence toujours par IFPI suivi de 4 caractères (lettres et/ou chiffres).

  • Pressage différent ou pas?

Dans le cas d’un titre QOL (pour savoir si votre titre original est de ce presseur vous pouvez effectuer une recherche sur notre forum, le presseur est toujours notifié dans le titre du topic relatif au titre) le code IFPI qui identifie ce presseur est LY0* (LY08 etc.), si le code IFPI est rigoureusement le même (toujours dans le cas d’un titre QOL) c’est donc un ancien pressage, ce que l’on qualifierait de « vieux stock »… Malheureusement ce titre serait à ranger sur l’étagère « sous surveillance ». Si le MOULD est différent, « bingo! » vous êtes en présence d’un pressage différent, ce qui est bon signe naturellement.

L’autre cas serait celui d’un titre MPO (ce presseur existe toujours, il a travaillé/travaille beaucoup avec Gaumont) ainsi cela devient plus compliqué de savoir s’il s’agit d’un pressage différent car le presseur peut avoir réutilisé la même « Matrice ».  Pareil si le titre original était manufacturé par MPO et que le code du titre de remplacement à changé: c’est un pressage différent.

On a vu aussi des cas (pour un autre éditeur, WS) où la même matrice QOL a été utilisée par un presseur différent. Il faut savoir que QOL au niveau du numéro de matrice précédait toujours celui-ci par la mention « QOL-BD ». Dans cet exemple alors qu’il était indiqué « QOL BD » le code IFPI n’était pas celui de QOL mais celui d’une autre entreprise (le sous traitant actuel de chez MI).

D’une manière générale relancer le pressage d’un disque coûte beaucoup (à tous les niveaux), s’il n’y a pas de demande, il ne faut pas se leurrer ça sera de l’ancien stock (sorti probablement en un nombre d’exemplaires très important… jusqu’ à la prochaine réédition si il y’en a une un jour…)

En conclusion

Vérifiez toujours la viabilité de ce qui vous est envoyé (c’est valable pour tous les éditeurs). Si malheureusement vous avez des surprises malheureuses (et heureuses) merci de faire des retours sur le forum.

Ne manquons de pas de souligner que Gaumont à l’image de WS reste à l’écoute des consommateurs et ça c’est professionnel et donc important pour le consommateur désemparé !

 

Partager
0

bluraydefectueux

Passionné de home-cinéma depuis de nombreuses années, il s'est constitué une collection de plusieurs milliers de blu-ray, de DVD. Son côté "rétro-technologique" lui fait collectionner également les LaserDiscs (plusieurs centaines), en hommage aux débuts de l'ère du home-cinéma dont il n'a pas pu profiter, car trop jeune à l'époque. Comme beaucoup, il tient à ses collections de blu-ray dans lesquelles il a investi une grande partie de son budget loisirs. Il est donc d'autant plus concerné par le problème des disques défectueux. Comme beaucoup également, il est inquiet pour le devenir de ses galettes. C'est pourquoi il a décidé de consacrer du temps et de l'énergie à la mise en place de Bluraydefectueux.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *