Tutoriel VSO

 

Tutoriel VSO Inspector (valable pour les DVD et Blu-ray) (logiciel gratuit)

Une image qui freeze (se fige) ? Un disque illisible sur votre platine ? Pour lever le doute, il vous faudra passer par « l’analyse informatique » du média, qui vous donnera une idée de la nature du problème.
♦1. Avant toute chose il faudra vous procurer (ou acheter) un drive (lecteur) informatique (largement amorti vu le nombre de disques défectueux qu’il m’a permis de détecter, m’évitant les déconvenues d’une séance gâchée par un comportement erratique du disque). Le drive peut être externe ou Interne (en interne je crois que cela met moins de temps en terme de durée d’analyse).

Pour ma part, j’utilise un drive externe Samsung (je l’ai eu à bon prix en solde, mais il est plutôt lent, son intérêt c’est qu’en voyage, si j’achète un blu-ray et que j’ai un doute, je peux alors tester facilement depuis mon portable, car ce drive est auto-alimenté par sa seule prise USB).

Image

Image

Il existe également des drives internes pour installer dans vos tours, ce qui nécessite un peu de démontage et vissage et un branchement. Mais il semble que ces drives soient plus rapides pendant les analyses (d’après mon expérience sur les différents forums).

Image

♦2. Ensuite il vous faudra télécharger VSO INSPECTOR (le logiciel qui va parcourir votre média et vérifier son intégrité): https://fr.vso-software.fr/products/inspector/inspector.php

Voici la définition qu’en donne son créateur:

VSO-Inspector a écrit :VSO-Inspector est un outil gratuit qui donne différentes informations sur la configuration de votre hardware. En utilisant ce gratuiciel, vous pouvez vérifier les lecteurs et graveurs Cd, Dvd et Blu-ray connectés à votre ordinateur et consulter le firmware de chacun de ces appareils. Il vous permet également de connaître les détails sur les disques utilisés et la vitesse supportée par chaque graveur avec chaque disque. Vous pouvez également scanner un disque gravé pour vérifier qu’il n’y a pas d’erreurs de lecture et être rassuré sur la qualité de lecture de vos sauvegardes

Pour ce qui va suivre, naturellement, votre drive est soit installé dans votre machine, soit connecté par USB (les drivers s’installent généralement sans source externe) et VSO Inspector est également installé (en quelques clics, c’est très rapide, le logiciel pesant moins de 3Mo).

♦3. Fonctionnement de VSO

Après le lancement du logiciel apparaît cet écran. N’oubliez pas de sélectionner le bon lecteur/graveur, car souvent on a un lecteur/graveur DVD/CD interne déjà installé sur l’ordinateur. Dans mon cas je sélectionne la deuxième ligne : TSSTcorp BDDVDW SE-506CB TS00 [N] (USB) (La référence suivie de [N] -la lettre attribuée au drive par le système d’exploitation- et de USB -son type de raccordement-).

– Cet onglet « Fonctions » représente toutes les fonctions réalisables par votre drive.

Image

– Puis vient l’onglet « Média » (pour ce tuto, j’ai utilisé le disque de démo DOLBY ATMOS):

Image

Il vous est indiqué le nombre de couches (en l’occurrence 1 pour ce titre), la taille des fichiers (5,22Go environ…) et la potentielle vitesse (mais qui n’atteindra jamais 8x dans le cas mon drive).

Une erreur, pour cet exemple, serait de croire que le disque a été pressé le 07/03/2016 à 17:22:27. Il s’agit plutôt de la date de conception du disque, du moins du fichier informatique qui a permis de le créer.

– L’onglet suivant « Scan » va vous permettre de pouvoir lancer celui-ci. Préalablement, décochez [x] Test des fichiers (en bas à gauche). Il n’y a alors plus qu’à cliquer sur Démarrer.

Image

Le Scan démarre doucement, puis le lecteur, si tout va bien, prend sa vitesse de croisière. Des variations de vitesses peuvent être observées. Dans le cas de mon drive je l’ai rarement vu aller au-dessus de 1,48x.

♦4. Les résultats donnés par VSO
En cours ou en fin d’analyse, vous serez alors confronté à l’un des deux cas suivants.

A. Tout va bien ! « Problème » et « Erreur » sont à 0 alors que « Bon » doit être 100%. Dans ce cas là aucun problème sur ce disque !

Image

B. Il y a un problème ! Par exemple avec ce titre « Obsession » (WILD SIDE,QOL):

Image

Les secteur jaunes sont des secteurs « problématiques », le lecteur a dû s’y reprendre à plusieurs fois pour les lire. En lecture platine traditionnelle, le comportement du disque risque d’être erratique.

Les secteurs rouges « Echec » sont des parties irrécupérables du disque, le logiciel a essayé en vain de les lire à plusieurs reprises mais n’y est pas arrivé. En lecture platine, la lecture sera difficile, voire impossible.

Il est quasiment impossible de terminer le scan d’un disque défectueux, à moins de laisser le matériel tourner toute la journée. En effet, la vitesse du scan décroît très fortement, et le test devient interminable.

♦5. Une dernière précision: les onglets Système ou Sector viewer de VSO ne servent pas dans notre cas.

Mon point de vue sur le problème (d’après mon expérience)

Nous sommes face à une équation TRÈS COMPLEXE qui combine plusieurs facteurs:

-l’état de dégradation du disque (sa phase de dégradation : au début ? phase finale ?)
-la sensibilité de l’élément de lecture du matériel utilisé
-son habileté à déjouer les erreurs
-sans oublier l’âge du matériel et son degré d’usure !

Autrement dit, à un instant T, certaines personnes prétendront n’avoir aucun disque défectueux du fait que tel titre supposément défectueux sur les forums fonctionne bien sur leur matériel (notamment les utilisateurs de PS4, dont le bloc est apparemment performant). Mais 6 mois ou un an plus tard, la situation aura peut-être évolué et les disques seront devenus tout à fait illisibles. Car ils étaient bien défectueux et depuis longtemps, mais le matériel récent et performant dans lequel ils avaient été utilisés donnait l’impression qu’ils n’avaient aucun problème.

J’utilise pour ma part 3 platines BDPS 550 de chez Sony. Bien que sorti en 2008, ce modèle est très performant et reconnaît tous les disques, même les plus récents ou retors (grâce à un excellent firmware). Mais son système de lecture est « sensible » aux erreurs et défectuosités, et ne fait pas l’impasse dessus.

Si un disque passe sans encombre dans ma BDPS550, il y a fort à parier qu’il passera partout ailleurs.

Mais s’il ne passe pas, c’est qu’il y a probablement un problème.

Dans ce cas, je confirme souvent par un test VSO qui trouve des erreurs dans 100% des cas. Le disque peut cependant encore passer dans un matériel moins sensible comme mon drive informatique (mais il y aura des erreurs), ou dans du matériel plus récent (PS4 par exemple).

(Si VSO ne trouvait pas d’erreur et que le disque montrait un drôle de comportement en lecture sur ma BDPS550, alors je remettrais en cause ma platine, mais cela ne s’est jamais produit).

Cet exemple personnel illustre la complexité (relative) du problème.

Retenez que, avant de considérer un disque comme définitivement défectueux, il faut vous assurer que le firmware de votre platine est à jour, et également essayer le disque sur un autre lecteur. Et bien sûr en faire l’analyse avec VSO. Vous aurez ainsi une idée plus précise de la situation et des arguments pour demander un éventuel échange. 

Partager

2 réflexions au sujet de “Tutoriel VSO

Laisser un commentaire